Une histoire préméditée : Chapitre 94

*Point de vue de Chérine*

Je sens sa présence. Une présence que je ne connais pas, mais qui ne m’est pas inconnue. C’est celle d’un homme…
Un homme qui tourne autour de la chaise à laquelle je suis attachée. J’ai peur. J’ai conscience de ce qui se passe… Un enlèvement… J’avais raison depuis le début… Mais j’étais pourtant persuadée être observée par ma mère… Ou soit je psychotais juste. Après tout, qui me voudrait du mal hormis ma mère ? Personne. Enfin, je crois.

*Point de vue de Vincent*

Toujours sous l’emprise de l’alcool, je sens la présence de quelqu’un. Une présence imposante qui ne peut que être celle d’un homme. Je ne comprends pas… Je dois sûrement faire un horrible cauchemar, ou halluciner dû à l’alcool, ou je ne sais pas, mais c’est impossible que tout ça soit réel, j’en suis certain !

Pourquoi moi ?

*Point de vue de Chérine*

L’homme tourbillonne toujours, dans un silence aussi pesant que la mort. Après tout, n’est-elle pas si loin maintenant ?

Je bave pour m’enlever le bout de scotch que j’ai sur les lèvres. De manière discrète bien-sûr.

La poignée tourne, la porte s’ouvre et se referme au même moment ou je prends une profonde inspiration baveuse et expire tout d’un coup, ce qui m’enlève le morceau de scotch et me fait tousser. La porte se rouvre, un coup dans la tête, je hurle, l’homme m’étouffe avec cette odeur tellement forte que je reperds connaissance instantanément… Qui est-il ?

* Point de vue de Vincent *

J’entends soudainement une porte se refermer, suivie d’un bruit étrange. Tout se passe très vite, la porte se rouvre, j’entends un bruit sourd de là où je suis, suivie d’un hurlement bien prononcé. C’est Chérine ! Elle… Elle est avec moi ! Elle est là, tout près ! Son hurlement se fait étouffer, jusqu’à ce que je n’entende plus rien venant d’elle. Le même temps qui m’a été donné pour enlever mon morceau de scotch de la bouche et hurler « Chérine ! ».

Odeur forte, perte de connaissance, joyeux Noël Vincent… Dans quoi t’es-tu embarqué mon grand ?

Cliquez ici pour lire la suite !

Laisser un commentaire