Une histoire préméditée : Chapitre 126

*Point de vue de Vincent*

Deux bon mois on fini par passer. Emy et les autres on comme « disparus » depuis cette fameuse histoire en Bretagne, c’est angoissant quand on y pense, mais ce n’est pas comme si on y pensait souvent. Le bac approche à toute vitesse et même si j’ai bien rattrapé les cours, je ne pense pas être encore au point. Et Chérine non plus. D’ailleurs madame n’a pas été chez le médecin, mais elle ne boit plus. Je crois que cette histoire lui a suffit, ou alors c’est juste qu’elle préfère prendre ses précautions avec le bac qui approche, après tout on aura tout l’été pour se défouler ! Ah les vacances…

« Carole- Oh fait mon chéri, tu as pensé à ce que tu voulais faire ?
Moi- Bah justement j’étais entrain d’y réfléchir. Je pense que je vais plutôt m’orienter en temps que coach sportif.
Carole- Ton père serait fière de toi tu sais…
Moi- Sûrement…
Carole- Tu sais, si il était très dur avec toi ce n’était pas pour te rabaisser, il voulait te pousser à toujours donner plus que tu pensais pouvoir donner et au final, ça marchait bien, regarde où tu en es ! »

Je le souris bêtement, je ne voyais pas les choses comme ça avant.

« Moi- Je pense qu’à la salle il pourrait me prendre.
Carole- Qu’est-ce qui te fait dire ça ?
Moi- J’y vais depuis un moment, je m’entends super bien avec eux, je leur ai ramené des clients, je suis un Visentini ça inclus la « bonne pub » et on m’a déjà fait des propositions mais pour un CDD.
Carole- Tu peux commencer par un CDD et après ça peut se finir en CDI, tu n’en sais rien. Propose un CDI, ils voudront faire l’essaie avant je pense par un CDD et il n’y a pas de raison qu’il refuse, ça marche plutôt bien en plus là-bas non ?
Moi- Bah de ce que je sais, le chiffre d’affaire à l’air d’être correcte, ça marche bien.
Carole- Si tu as besoin pour ta lettre de motivation et ton CV, je peux t’aider, mais là je file car le magasin ne va pas m’attendre avant de fermer, à toute à l’heure mon chaton ! »

Ma mère quitte la maison. Ma sœur est sortie, je suis tout seul. D’ailleurs en parlant d’elle, le courant passe mieux entre moi et Logan. Beaucoup mieux. Et les tensions avec ma sœur se sont largement apaisées Bon, elle m’insulte toujours de petit con et moi de salle insolente, de naine, de peste, de planche à pain.. Bref, mais c’est de la chamaillerie bonne entente ! Je suis content que ça se passe mieux. Puis maintenant on reste tous les six (Noah, Mattew, Logan, Adriana, Chérine et moi) donc ça nous fait une bonne petite ambiance !
Je pars me caler devant la télé, on est dimanche et ce n’est pas comme si j’avais grand chose à faire. Un saladier de chips, des bonbons, une couette avec un cousin et une couverture, me voilà paré pour un bon dimanche ! Sans oublier la bouteille pour faire pipi… Non je rigole haha.

[…]

La sonnette retentit, je sursaute. Merde, je me suis endormie ! Je regarde l’heure, vingt-deux heures trente putain… Je sors du canapé, tout est éteint donc je m’éclaire de la lampe torche de mon téléphone pour ouvrir, je ne pense même pas à regarder par le trou de la serrure tellement que « j’ai la tête dans le cul ».
Une bande de con devant ma porte.

« Mattew- Mais mec qu’est-ce que tu fous !!! On essaie de te joindre depuis deux heures !!!
Moi- Quoi ??? Je me suis endormie, mais qu’est-ce qui se passe ?!
Mattew- Bah… »

Mattew tourne le regard sur Noah qui brandit deux bouteilles d’alcool avec un immense sourire.

« Noah- Ras le bol des révisions, ce soir on fait la fête !
Moi- Ah non vous abusez, je sors pas moi. Je suis ko.
Chérine- Non mais en fait, tu n’as pas le choix.
Moi- Ah si si, je suis ko, je bouge pas. »

Sérieux c’est quoi ce plan foireux ! Ils sont malade holala.

« Mattew- Mmh…
Alexia- Bon bah tant pis, on improvise ! »

Alexia me pousse pour pouvoir entrer, bien-sûr tous le monde la suit, tous le monde connaît le chemin, tous le monde fait comme chez lui, ça allume les lumières, ça prend des verres dans les placards, des bols et tous le monde contribu pour monter ça dans ma chambre. Mon dieu je vais les tuer !

« Moi- Mais vous êtes sérieux en fait ?
Mattew- Très ! »

Je comprends bien que je n’ai pas vraiment le choix si je ne veux pas m’attirer les foudres de tout le monde, du coup, je referme la porte d’entrer et monte dans ma chambre avec la bande.

« Moi- Bon et on fait quoi maintenant ?
Chérine- Vous connaissez le jeu de la bouteille ?
Logan- Ouais mais c’est pourri.
Chérine- T’inquiète pas que ça peut vite devenir drôle…
Logan- Comment ça ?
Chérine- Bah c’est sûr que si tu joues avec des pourris, le jeu devient pourri ! Mais on est des jambons non ? Dit-elle en éclatant de rire avec son jeu de mot « pourri » (et de deux c’est cadeau, je fais les soldes mdr).
Noah- J’ai mieux !
Moi- Chut !!! Ma mère et ma sœur doivent dormir !
Noah- Désolé…
Moi- Vas-y balance.
Noah- Vous aimez tous la bière ?
Chérine- Bah apparemment… Dit-elle constatent les sourires affûtés de tous le monde.
Noah- Génial ! Bon… »

Noah aura passé cinq minutes à expliquer son foutu jeu, qui consiste à poser une capsule sur une bière vide et la faire tomber grâce à une autre capsule. Celui qui perd bois. Celui gagne ne boit pas. Le but du jeu ? Le premier qui fini sa bière à perdu !
Et c’est sous les talents de Chérine que nous nous sommes tous fait ridiculiser. Elle sait viser la petite !
Je la prends dans mes bras pour la féliciter et l’embrasse. Les abrutis en arrière plan nous hue comme des idiots haha. On décide de jouer au jeu de la bouteille, le gage de celui qui refuse de jouer ou d’exécuter doit boire un shoot de vodka.
Logan tourne la bouteille en premier qui celle-ci s’arrête sur Noah. Hum…

« Logan- Action, chiche, ou vérité ?
Noah- Vérité !
Logan- Hum… La chose pour laquelle tu serais le plus triste ?
Noah- Je serais triste si je perdais mes amis, énormément, mais encore plus si il s’agit de mon meilleur ami… »

Noah baisse le regard au sol, ce n’est pas du genre à déclarer ses sentiments, d’autant plus que Logan est son meilleur ami.

« Moi- Moooooh !!! UN BISOUUUU !!!! »

Ils se lèvent, se prennent dans les bras et se mettent à sautiller en chantant (si on peut appeler ça chanter) « Hé, hé, hé, hé » à chaque petit saut. Alexia se charge de les prendre en vidéo tellement c’est drôle, je recrie « UN BISOUUU !!! », ils s’arrêtent net. Un grand silence s’accapare de la pièce, quand ces deux grands cons se bondissent dessus telle deux chiens enragés en plaquant leur main devant leur bouche et en s’assassinant de bisou au point de se casser la gueule au sol, tout ça filmer par Alexia sans oublier les rires de dinde qu’on doit y entendre derrière. J’en peux plus d’eux, holala je vais mourir d’un coma du rire !
Ma sœur a dû entendre le vacarme que nous faisons puisqu’elle a finit par frapper à la porte et se joindre à nous.
Logan lance la bouteille, elle atterrit sur moi.

« Logan- Action, chiche ou vérité ?
Moi- Euh… Vérité.
Logan- Oh tu fais chié ! J’ai pas d’idée pff. »

Je rigole haha, quel plaisir de faire chier mon monde !

« Logan- Euh… Quelles sont les deux dernières personnes avec qui tu as dormis ?
Moi- Bah Chérine seulement. Dis-je en déglutissant, en réalisant qu’il y a un mois de ça, lors de notre dispute, je lui avais mentis.
Adriana- Bah non. Dit-elle en me regardant de travers. »

Tout le monde me regardent bizarrement, Chérine me tuant du regard.

« Adriana- T’as aussi dormis avec Alexia, je suis pas folle quand même.
Moi- Ah… Euh… Oui, mais c’était il y a longtemps.
Adriana- Longtemps, longtemps, ça date du mois dernier. Dit-elle ignorant mon mensonge pour laisser place à la vérité.
Chérine- Le mois dernier ?! »

Tout les regards jonglent entre Alexia, Adriana, Chérine et moi.

« Chérine- Tu m’avais juré Vincent ! »

Elle se lève les larmes aux yeux, quitte la chambre à toute vitesse en claquant la porte, je vais pour la rattraper, elle dévale les escaliers et quitte la maison en courant.

 Cliquez ici pour lire la suite !

Laisser un commentaire