Une histoire préméditée : Chapitre 122

*Point de vu de Vincent*

Quasiment deux semaines ont passé. Et aujourd’hui devinez quoi ? On est le premier avril ! Et je compte bien le fêter comme il se doit !
Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec la bande. J’ai toujours pas reparler à Alexia d’ailleurs, elle me fuit. Et j’ai beau la comprendre, ça me fais du mal au fond. J’ai pas envie que tous pourrisse comme ça.

« Adriana- Je sors à ce soir !
Moi- Tu vas où ?
Adriana- Rejoindre des copines. »

Adriana quitte la maison. Ma mère a reprit le travail depuis peu, elle va mieux, mais quand elle est partie, elle avait la boule au ventre. Elle a un vol pour la Suisse, elle revient lundi. Et elle a un second vol mardi soir, pour Londres. Elle reviendrait vendredi et passerait le weekend à la maison, son patron est cool avec elle, il a beaucoup d’indulgence face à la situation, mais je pense plutôt que c’est mon nom qui fait tout.
J’enfile un sweat par dessus mon tee-shirt, prends mon téléphone, mon porte feuille et mes clefs et sors les retrouver. On s’est donné rendez-vous devant dans le Casino du coin, on s’y rend souvent quand on a un « petit creux » (qui se termine en maison de bouffe, ça part toujours en couille dans ce Casino).

« Mattew- WOHOOOOOO !
Moi- HEHOOOO ! »

Je dis bonjour à tout le monde, donc Mattew, Noah et Chérine. On bavarde un peu à l’intérieur du Casino puis on fini par passer en caisse et mettre notre plan en action. La liste de nos courses se résument à des œufs, de la farine, de l’eau, des ballons et du vinaigre de cidre. Que les farces commencent !

« Noah- Chut, faites moins de bruit ! »

On c’est calé dans un parc très joli et réputé pour la flore sculptée, c’est l’un des plus beaux parcs de tous Paris ! Noah c’est calé dernière un arbre, avec pour but d’attirer l’attention des passants pour que nous puissions passer à l’attaque ! Il est planqué derrière un arbre assez loin avec pour mission de crier à la garde lorsqu’il aperçoit l’ombre s’approcher des buissons pour que le baptême commence !
Mattew, Chérine et moi sommes derrière se fameux buisson pour attaquer lorsque « l’ennemi » est là.
Tout les ans, on fait les mêmes blagues débiles, (un peu risqué) et chaque années c’est des barres de rire pendant des mois tellement c’est drôle !
Celle-ci en particulier, c’est différent. D’habitude ma sœur ce joint à nous sans oublier Alexia et Logan. Mais bon…
Et puis c’est aussi la première année de Chérine, il faut l’initiée à la pratique la petite ! Quoique… Avec le caractère de feu qu’elle se traîne, ça ne m’étonnerais pas qu’elle s’en sorte plutôt bien. Verra t-on, verra t-on !

« Noah- ATTENTION ! Hurle t-il une fois l’ombre apparue. »

On bondit les armes sur notre première victime, un ballon de vinaigre de cidre, deux ballons d’eau et un ballon de farine lancé en pleine face, les armes à la main on se met à courir tout les trois sur le point de rendez-vous numéro deux en hurlant « POISSON D’AVRIL !!! » telle des jeunes furies.
Une fois le second rendez-vous atteint et un énorme fou rire, on se met en place, mais en inversant les rôles.
Au bout de la cinquième fois, on est revenu à notre point de départ, avec peu de munitions, mais assez pour deux personnes en « munition retreinte » ou une seule personne avec « un bombardement atomique » et bien-sûr, petits cons que nous sommes nous choisissons la deuxième option.
Chérine se met en guetteuse et gueule de toutes ses forces « ATTENTION !!! », les missiles s’abattent sur notre victime, on commence à cavaler en entendant les hurlements de celle-ci, mais arrêt net. On se pétrifie d’un coup. On a tous très bien reconnu la voix et mort de honte, on se retourne.
C’est Alexia.

« Alexia- MAIS PUTAIN BANDE DE CON C’EST MOI J’ÉTAIS VENUE PARTICIPER BANDE D’ENFOIRER !!! »

On revient tous vers elle, très embarrassé.
Mon dieu les cons…

« Moi- Putain désolé…
Noah- Je te jure on savait pas que c’était toi, on est vraiment désolé…
Alexia- Putain mais ça pue! Me dites pas que c’est du vinaigre ?
Chérine- Bah… Si.
Mattew- C’est du vinaigre de cidre pourquoi ?
Alexia- PUTAIN JE SUIS ALLERGIQUE ! APPELEZ LE SAMU !!! »

Alexia tourne de l’œil et s’effondre à moitié sur le sol, on commence à paniquer, Noah sort son téléphone et compose le numéro des pompiers tandis qu’on essaie de garder Alexia consciente. Mais quels cons ! Putain de merde. Putain putain putain !

« Alexia- POISSON D’AVRIL ! Hurle t-elle en se piquant un énorme fou rire face à nos gueules de constipé. »

Mon dieu je vais la tuer cette gonzesse ! XD

« Moi- PUTAIN ESPÈCE DE CONNE J’AI FLIPPER MA RACE ! »

Tout le monde se met à éclater de rire sous le coup de la pression éphémère qu’on a vécu le temps de quelques secondes, elle nous a bien eu !

« Alexia- Il fallait que je me venge ! Dit-elle avec un grand sourire.
Moi- Gnéééé ! »

Elle se relève, tout le monde la relook de haut en bas avec ça dégaine de gâteau.

« Moi- Bon bah je propose qu’on achète du lait, qu’on aille chez moi, qu’on la mette au four et qu’on la bouffe ! »

Tout le monde rigole, elle m’envoie une accolade sur l’épaule l’air de dire « ok c’est drôle mais ta gueule sinon c’est moi qui vais te bouffer ».

La journée se termine, Noah et Chérine sont rentrés les premiers car le bus était avant le notre, du coup moi, Mattew et notre amie le gâteau attendons patiemment notre bus.

« Alexia- Putain ça schlingue !
Mattew- J’avoue tu fouettes. Dit-il riant. »

Sous ses airs de fille exaspérée, elle lâche un « salut » accompagné d’un signe de main et commence à partir. Je lance un regard à Mattew l’air de dire « mais elle va où là ?! », qui celui-ci l’interpelle.

« Mattew- Oh tu vas où ?!
Alexia- Il met sa vie, alors je rentre a pied ! J’ai du poids à perdre avant l’été ça tombe bien.
Moi- Mais t’es tarée ma pauvre t’as rien à perdre ! Tu restes ici. »

Je la rattrape par le bras et la retiens.

« Alexia- Je sais le vinaigre, sa pue ! Et en faisant du sur place j’ai l’odeur qui me remonte dans le nez, alors non merci, je préfère marcher. »

Mattew grimace, elle n’a pas tort.

« Mattew- On vient avec toi ! On se sépare au croisement ? »

Aucune réponse de sa part, mais de toute façon elle n’a pas le choix, elle doit se coltiner deux gros lourdeaux haha !
On traverse les avenues à pas de loup, on profite de cette belle journée pour s’extasier sur la vue, on doit profiter du peu de liberté que nous avons, c’est l’une des choses la plus rare qu’on puisse avoir dans le monde dans lequel on vit, c’est bien dommage.
Mon regard s’arrête sur une jeune fille au tee-shirt orangé accompagné d’un gars. Je force un peu sur ma vue et… Mais si, c’est ma sœur ça ! Elle est avec qui là ?!

« Moi- Attendez, je reviens. »

D’un coup de vent je traverse la rue en courant pour l’interpeller, ils sont un peu loin donc je la siffle. Elle se retourne, effectivement c’est ma sœur et elle n’est pas seule.

 Cliquez ici pour lire la suite !

Laisser un commentaire