Il n’était pas celui que je croyais : Chapitre 89

CHAPITRE 89

( Pour une fois il n’insiste pas, il me prend dans ses bras et il me chuchote dans l’oreille « On en parlera quand tu seras prête chou ». Je souris face à ça patience et je l’embrasse puis nous rejoignons les autres. )

Hier soir nous avons accumulé les attractions, on s’amusait vraiment bien. Chacun était de son côté, parfois nous étions avec les professeurs car ils sont plutôt cool mais sinon on était entre nous. On a mangé des Barbapapas et quand nous sommes rentré, je me suis discrètement glissée dans la chambre de Logan pour dormir avec lui.

(…)

 

Ce matin je me réveil entouré des bras de mon copain, je bouge un petit peu, je m’étire, je frotte mes yeux et je fixe le plafond en souriant et réfléchissant. Je réfléchi vraiment trop, il faut que j’arrête de me prendre la tête tout le temps mais apparemment mon esprit en décide autrement. Malgré le fait que j’ai bougée telle une limace, je n’ai même pas réveillé Logan alors je me mets face à lui, je pose mon coude sur le lit et je mets ma tête sur ma main puis je passe doucement mon doigt de haut en bas sur son épaule.

 

– Mmmh. Ronronne t-il en souriant.

Puis il m’attrape pour que je sois collée à lui. On se fait un long et gros câlin tout en s’embrassant et en se taquinant jusqu’au moment où on voit Hayden par terre en train de dormir, je regarde Logan et je lui montre du doigt ce que j’ai vu et on se met à éclater de rire. Puisque à la base comme je dormais avec Logan, Hayden a dut aller dans le lit des garçons, donc apparemment dormir à trois dans un lit deux places c’est compliqué pour eux. Je m’empare de mon téléphone et je m’approche de lui pour le prendre en photo sauf que cet abrutit était réveillé donc il m’a fait tomber tout en me tordant le bras et en m’ordonnant de supprimer la photo, je suis morte de rire parce qu’il est super énervé mais en vrai il me fait mal donc je fais ce qu’il me dit.

 

– Tu as de la chance ! Dit-il.

 

Je lui tire la langue puis je vais sur le lit des garçons pour leur dire bonjour, je me met entre les deux et je leur fais un bisou chacun ce qui leur donne automatiquement le sourire, ils sont trop mignon.

 

– Eh Logan tu me prêtes ta copine pour qu’elle me réveille comme ça tous les matins ? Lance Edenor.

– Vas-y. Répondit Logan avec le sourire.

 

Je le regarde en mode choqué attendant qu’il dise qu’il rigole mais il ne le fait pas et il part tranquillement dans la salle de bain donc je cris « Tu es sérieux Logan là ? » puis là je vois apparaître sa petite bouille morte de rire, il court vers moi, il saute sur le lit sauf que s’en faire exprès ( ou peut être que si ) je le pousse et il tombe sur Hayden, ils se retrouvent comme deux cons par terre.

 

– Je vais la tuer. Crache Hayden sur le ton de l’humour.

– Je crois que je vais y aller moi hein … Riais-je.

 

Du coup je pars en courant vers ma chambre ou je retrouve les filles en train de dormir comme des grosses larves, je vais les réveiller puis je me prépare à descendre pour déjeuner.

 

(…)

 

Ce matin nous avions notre matinée de libre donc nous n’avons rien fais de spécial. J’ai été voir mon frère dans sa salle de sport et du coup on a fait un peu sport.

 

Il a bien réussi, je suis contente pour lui.

 

Maintenant c’est le début d’après midi et nous allons monter sur un bateau pour faire un petit tour et visiter une partie différente de New York, notamment la statue de la liberté mais pas seulement ça.

 

J’ai hâte d’en découvrir plus.

 

– Personne n’a le mal de mer ? Ça va aller ? Demanda la professeure.
– Non.
– Je compte sur vous pour ne pas vous faire remarquez, nous ne seront pas seul sur le bateau !

 

(…)

 

Sa fait plusieurs heures que nous naviguons sous un beau soleil. Le monsieur qui conduit le bateau parle anglais pour nous décrire les endroits qui s’offrent à nous, il faut bien qu’on approfondisse notre façon de parler …

 

On est tous debout au bord du bateau pour ne pas louper une miette du paysage qui se trouve devant nous. On est toujours en train de prendre des photos telle des touristes, après tout c’est ce que nous sommes. Pour ma part, je n’arrête pas de parler et de montrer du doigt tout ce qui me tape dans l’œil, je suis tellement émerveillée et contente d’être ici que je ne contrôle pas tellement mon enthousiasme, ce qui énerve certain membre de ma classe mais ce n’est pas grave, chacun profite à sa manière.

 

Hayden vient derrière moi, il pose sa main sur ma bouche et il me penche au dessus de l’eau.

 

– Vous n’avez pas envie de la jeter dans l’eau les gars ?

 

Je le mord pour qu’il enlève sa main de ma bouche, ce qu’il fait et j’essaye de me redresser car la barrière dans le ventre ça fais mal mais je n’y parviens pas.

 

– Je ne sais pas nager tu sais ?
– On y croit mdddr. Répliqua Logan.

 

PDV LAYANA

Sa fait peu de temps que Hayden est parti à New York mais il me manque déjà énormément tout comme les autres mais lui encore plus.

 

Je suis restée dans le coma pendant un bon bout de temps et j’ai compris en me réveillant que j’avais bien choisis mon copain. Je n’ai pas l’habitude de sortir avec n’importe qui ou pour m’amuser. Si je sors avec un garçon c’est qu’il me plaît et puis j’aime bien prendre mon temps pour éviter de me prendre une claque dans la gueule en apprenant qu’il m’a trompé ou autre. Je préfère prendre mon temps et analyser, dit comme ça ça peut paraître bizarre mais chacun sa façon de penser après tout. J’aime bien connaître le garçon, savoir plein de chose sur lui pour savoir si il est sincère ou non. Pourtant ce n’est pas du tout ce que j’ai fait avec Hayden. Je savais que ce n’était pas un garçon sérieux en ce qui concerne ses petites amies mais je n’ai pas su lui résister. Il me faisait tellement craquer que je me suis laissée embobiner par ses belles paroles, ce qui ne me ressembles pas du tout !

Je pensais que j’allais le regretter, que entre lui et moi sa ne durerait pas mais je m’étais bien trompé. Hayden et moi sa dure même si c’est encore tout nouveau, je sent que sa peut durer car tout le monde me dit qu’il a changé depuis qu’il est avec moi et qu’il a changé en bien ! Je suis contente d’être la fille qui l’a rendu meilleure, sa prouve que entre lui et moi sa peut durer longtemps, enfin peut être car je ne peux pas prédire l’avenir. Je suis encore une enfant qui croit à l’Amour de jeunesse. D’ailleurs, à chaque fois que je dis ça Naya me rit au nez car elle ne croit pas du tout en ce genre de chose, elle n’a jamais été vraiment amoureuse et je ne sais pas si elle sait ce que s’est d’être amoureuse, peut être qu’elle l’a compris depuis qu’elle est avec Logan. En tout cas, à l’instant ou je suis sorti du coma Hayden m’a sauté dessus pour m’embrasser et il m’a glissé un « Je t’aime ». J’étais toute faible et à peine réveiller que je n’ai pas su lui répondre, ces mots m’avaient surprise, je ne pensais vraiment pas qu’il allait me dire ça maintenant, surtout que c’était la première fois. Le fait de me voir dans ce lit pendant un long moment a du lui faire ouvrir les yeux sur ses sentiments. Il m’a dit qu’il me l’avait déjà dit une fois pendant que je dormais sauf que quand j’étais dans le coma, je ne sais absolument pas ce qu’on me disait, je ne sais même plus si j’ai rêvé, je crois que je n’ai rien fais de spéciale, je me suis reposée puis du jour au lendemain je me suis réveillée sans comprendre comment j’étais arrivée ici, depuis quand j’étais ici et pourquoi j’étais ici.

 

C’est vraiment bizarre de se dire que j’ai été absente pendant deux mois, je n’imagine même pas l’inquiétude de mes amis et mes parents, ils devaient être vraiment mal … comme quoi, du jour au lendemain la vie peut s’arrêter sans qu’on s’y attende.

 

Mon ordinateur sonne, quelqu’un doit être en train de m’appeler sur Skype, il est très tôt mais je suis sur que c’est mon chéri et mes amis. Je me dirige vers celui ci et je réponds. Je vois apparaître la magnifique tête de mon petit ami. Il me sourit, je fais de même et pendant quelques minutes aucun de nous deux ne parle, nous nous contemplons dans le silence comme deux personnes timides n’ayant rien à se dire.

 

Je casse ce moment de silence.

 

– Raconte moi tout ce que vous avez fait !

 

PDV HAYDEN

J’ai passé un petit cou de fil à Layana par Skype avant d’aller dormir. J’avais besoin de lui parler car je m’inquiète pour elle, elle vient tout juste de sortir de l’hôpital alors on ne sait jamais au cas ou il lui arrive quelque chose. Nous avons parlé de tout et de rien, je lui disais ce que nous avons fait et elle me racontait ce qu’elle faisait en mon absence.

 

Elle me manque.

 

Je ne l’ai pas vu depuis deux mois et je dois encore attendre une semaine supplémentaire, c’est difficile …

 

Une fois que j’avais finis de lui parler, j’ai dis à Naya et touts les autres de venir pour lui passer un bonjour et bien sur les filles sont restés à parler pendant très longtemps, tellement longtemps que je me suis endormis sauf que vers une heure du matin, quand Naya partait de la chambre elle m’a réveillé car elle s’est cognée dans je ne sais quoi.

 

Insupportable, je dormais bien, je faisais un putain de rêve.

 

En tout cas, je ne regrette pas d’être parti car j’avais besoin de m’éloigner un peu de Bordeaux tout comme Naya et Logan à cause de tout ce qu’il s’est passé, ce voyage est une grosse bouffée d’oxygène.

 

Nous allons reprendre une vie normale.

 

Je ne sais pas si je resterais toujours en contact avec Naya ou même Logan quand je serais plus grand mais j’aimerais ne pas les perdre de vu et je ferais tout pour l’éviter. Ils sont comme le frère et la sœur que je n’ai pas eu, je tiens vraiment beaucoup à eux et ça me fait du bien de les voir enfin heureux, de les voir reprendre des forces et de les voir avec un grand sourire chaque jour. Sa change des larmes, des têtes de déprimés, des coups de gueule et j’en passe …. Surtout que c’est grâce à moi si Liam a été arrêté alors j’ai l’impression d’avoir accompli quelque chose de phénoménale comme si j’avais empêché un attentat. J’ai vraiment l’ impression d’être un héros qui a sauvé le monde, ou plutôt mes amis.

 

PDV LIAM

Pour le coup, Hayden a bien joué son coup. Je ne pensais vraiment pas qu’il ferait une telle chose. Je me suis fais avoir comme con, mais bon je savais bien que un jour où l’autre je me ferais arrêter même si j’avais tout fais pour l’éviter. Le fait de me cacher pour éviter la police me procurait une grosse montée d’adrénaline et je crois que j’y ai trop pris goût à telle point que je faisais le malin à provoquer Naya car je savais que je n’aurais pas de problème avec elle, elle n’aurait jamais pu me neutraliser elle même. De toute façon, je n’ai pas dis mon dernier mot, ce n’est pas parce que je suis enfermé pour le moment que je vais le rester éternellement. Si je veux je peux m’enfuir, ce centre pour mineur est tellement mal surveillé que sans aucune difficulté je pourrais sortir, sa me fait rire d’être ici surtout que comme je suis mineur je vais avoir quoi ? Un an ? Deux ans maximum ? Ce n’est pas ça qui me fera changer mes idées ! Je reviendrais et je sais pertinemment que Naya finira par me tomber dans les bras car Logan la jettera dès qu’elle sera passée dans son lit. Je la voit déjà venir vers moi en pleure, en me disant qu’elle est perdu et qu’elle ne sait pas quoi faire. Instinctivement elle viendra vers moi car elle est faite pour être avec moi, je le sais et elle aussi mais elle ne veut pas l’avouer.

 

Un homme entre dans ma cellule.

 

– Bonjour Monsieur, vous devez prendre votre traitement.
– Mon traitement ?
– Oui, Pour vous soignez et vous sentir mieux.
– Me soigner ?
– Vous comptez répéter chaque phrase que je dis ?

 

Si je n’avais pas les mains attachés, il se serait déjà retrouvé à terre ce vieux con. Je ne vois pas pourquoi je devrais prendre un traitement, ce n’est pas comme si j’étais fou, c’est du grand n’importe quoi.

 

Il prend un verre avec de l’eau sûrement et il montre le médicament, j’ouvre la bouche et je bois l’eau.

 

L’homme s’en va donc je me retrouve seul.

 

Je crache ce foutu médicament par terre, comme si j’allais avaler ces merdes !

Laisser un commentaire