CHAPITRE 23

( Je sors une clope de mon sac tout en touchant mes lèvres, il a répondu à mon baiser, il m’a lui aussi embrassé, mais pourquoi ? )

PDV LOGAN

Je n’ai pas vraiment comprit ce qu’il vient de se passer avec Naya et pourtant, j’ai répondu à son baiser, en même temps ça m’a surpris et c’est mon ex, donc je ne sais pas, c’est limite normale puisque les choses sont claires entre nous, enfin … je crois …

J’ai vraiment vécu des moments difficiles ces deniers jours et autant dire que je n’ai pas vraiment les idées au clair. Je suis encore un peu choqué en repensant à se qu’il s’est passé. J’ai énormément de chance d’être en vie et je n’imagine même pas le nombres de morts …

En tout cas, je me sentais vachement seul depuis quelque jour, car c’est vrai, ma future femme est loin, à Bordeaux avec mes enfants ; ils me manquent tellement … Et dire que j’étais venu ici pour trouver la bague pour ma femme et que j’ai failli mourir, ça me fait froid dans le dos !


J’étais content quand j’ai vu Naya, depuis le temps que j’attendais de la voir, bon même si je ne suis pas au top de ma forme pour le coup mais ça ne change rien, un peu de compagnie ça ne fait pas de mal, surtout en ce moment. Sauf que dès qu’elle m’a embrassé, elle s’est enfui donc elle n’est vraiment pas restée longtemps avec moi et je ne suis pas sur qu’elle revienne me voir de si tôt …

En ce qui concerne Liam, et bien il a fait le con avec moi, comme d’habitude parce que d’après ce que j’ai compris, il est persuadé que Naya et moi on s’est remit ensemble. Il est toujours aussi fou celui là, comme quoi certaine chose ne change pas … Du coup il a dit qu’il ne la tiendrait pas au courant, qu’il ne lui dirait pas que je suis vivant et tous un tas d’autre conneries. Naya avait réussi à me faire croire qu’il était différent, mais j’ai bien vu que non, à son âge il est encore en train de manigancer des trucs pour que sa femme reste avec lui et qui paye les pots cassés encore ? Bah moi pour changer !

J’ai vraiment du mal à dormir en ce moment après le crash que j’ai vécu parce que dès que je ferme les yeux, j’ai la sensation de m’écraser comme une crêpe par terre. En même temps, c’est un petit peu ce qu’il s’est passé …

FLASH BACK DU CRASH

Ça fait plusieurs heures que je suis dans l’avion, j’avais décidé de prendre un avion assez tôt, c’est à dire à six heures du matin comme ça j’allais arriver là bas vers seize heures environ mais tout ne se passa pas comme prévu …

Au début comme il était vraiment tôt et que j’avais eu une nuit courte, j’ai rattrapé mon sommeil jusqu’à environ onze heures, voir midi, après j’ai mangé et puis je m’occupais en envoyant des messages à ma femme mais lorsque quinze heures sonna, la descente en enfer commença.

Il y avait de plus de plus de turbulences, l’avion bougeait énormément et certaine personnes, dont moi commençait à paniquer … Ils nous ont rapidement dit de couper tout appareil électronique puis des masques sont tombés du plafond puis l’avions a commencé à descendre à une vitesse folle. Je me rappelle à qu’elle point ça m’avait choqué puisque j’étais côté hublot, ma tête avait d’ailleurs cogné contre celui ci. Les personnes autour de moi étaient en train de Hurle, les enfants criaient, c’était horrible…

Je me voyais mourir.

Puis aussi rapidement que tout le reste, l’avion s’écrasa. C’était la folie, la panique à bord comme on dit, une grande partie de l’avion prit feu, des passagers étaient en train de hurler mais beaucoup moins fort que tout à l’heure, sûrement parce que la moitié d’entre eux étaient morts…
Pour ma part, je ne sais pas trop où est ce que j’étais, la seule chose que je sais c’est que j’avais la tête en sang tout comme mon bras et mon ventre et que j’avais une douleur affreuse dans la cuisse, tellement douloureuse que je perdis connaissance.

/ Retour réalité /

C’est tellement affreux de me remémorer ce moment, si je pouvais l’oublier, croyez moi que je le ferais avec joie ! Je me suis vraiment vu mourir, je pensais que c’était la fin et que je n’allais pas m’en sortir, surtout que d’après ce qu’on m’a dit on a mis du temps avant de me retrouver car j’étais coincé sous une partie de l’avion, c’est sûrement pour ça que j’ai de nombreuses cotes cassées …
Je ne suis pas trop à plaindre et je le sais, ils n’ont pas tous eu la chance de s’en sortir et ça me fend le cœur, c’est horrible ce genre de chose …

{…}

Ça fait plusieurs minutes que le médecin est dans ma chambre et qu’il m’apprend davantage de chose sur mon état. Je reprend petit à petit des forces mais je ne suis pas prêt de sortir de cet hôpital et le pire, c’est que je risque de perdre l’usage de mes jambes, alors non seulement j’ai un putain de truc enfoncé dans ma cuisse qui me fait horriblement mal et qui s’est sûrement infecté vu que je suis resté bien trop longtemps sans soin, je vais devoir me faire opérer mais je vais aussi perdre l’usage de mes jambes, enfin « sûrement » mais pour moi c’est pratiquement sur.

C’est super que de bonne nouvelle !

Je ne vais pas tenir longtemps en étant seul, je n’en peux déjà plus alors que ça doit faire seulement deux jours que je suis ici mais sérieusement entre les mauvaises nouvelles et la douleur, je ne tiens plus. J’ai besoin de soutiens, j’ai besoin que quelqu’un soit à mes côtés. Je voudrais entendre la voix de ma chérie et surtout de mes enfants, c’est la seule chose qui pourrait me motiver et me redonner le sourire mais je n’ai aucun moyen de les joindre car mon téléphone s’est cassé durant le crash et je n’ai même pas de téléphone dans cette chambre, à se demander si je suis dans un vrai hôpital, sérieux depuis quand il n’y a pas de téléphone dans une chambre d’hôpital ?! Le seul moyen pour moi d’appeler ma famille est de descendre en bas ou d’aller à l’accueil mais le souci c’est que je n’ai pas le droit de sortir de cet foutue chambre !

Je pourrais demander à Liam mais je sais pertinemment qu’il ne me rendra aucun service. La seule chose que j’espère et qui me donne un tout petit peu d’espoir c’est le fait que Naya va venir demain et tout les jours qui vont suivre car même si elle est mal alaise après le baiser, elle ne me laissera pas comme ça. Elle a toujours été présente pour moi, dans les bons comme dans les mauvais moments, alors je lui fais confiance, je sais qu’elle viendra !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.