CHAPITRE 21

( Elle sourit encore une fois puis elle attrape ma tête et m’embrasse tendrement, elle se recule quelque seconde pour me regarder dans les yeux, avant de dire :

– Je m’excuse moi aussi.

Je les aimes tellement, ce sont les deux magnifiques femmes de ma vie ! )

La soirée avec Liam s’est merveilleusement bien passé, pour nous retrouver nous sommes aller manger au restaurant, c’était vraiment géniale. Inaya était toute contente de nous revoir et elle était incroyablement mignonne, elle rigolait avec son papa. Je pense avoir réussi à gagner la confiance de Liam et j’espère bien que ça va continuer sur cette lancée car j’ai vraiment aimée le moment passé hier, ça m’a fait beaucoup de bien de me changer les idées pendant l’espace d’un instant, j’étais détendu et la seule chose à laquelle je pensais, c’était mon mari et ma fille, rien d’autre n’était dans ma tête, seulement eux : mes deux amours.

/ Huit heures /

Je me réveille doucement en me tournant pour voir si Liam est à côté de moi et à ma grande surprise, il l’est et il dort encore … Donc comme je ne sais pas à qu’elle heure il travaille aujourd’hui, je décide de le laisser dormir car monsieur n’est pas vraiment du matin et moi non plus, alors autant dire que se prendre la tête dès le matin : non merci !

Je me lève discrètement, je me passe un petit peu d’eau sur le visage pour me réveiller et je file dans la cuisine pour préparer le petit déjeuner d’Inaya. Une fois que c’est terminé, je vais dans sa chambre pour la réveiller.

– Chérie debout c’est l’heure.

Elle frotte ses petits yeux et une fois qu’ils sont bien ouverts elle m’adresse un magnifique sourire tout en me tendant les bras alors je la prends dans mes bras et je lui fais pleins de bisous.

/ Neuf heures et demi /

Inaya est désormais à l’école et Liam est parti bosser. Tout est parfait, je n’ai rien oublié, j’ai tout fait comme il faut pour une fois, donc maintenant je peux reprendre les choses sérieuses. Je me rend directement sur le lieu du crash comme prévu, enfin c’est ce que je devais faire hier mais vaut mieux tard que jamais …

{ … }

J’arrive à l’endroit que je vois à la télévision depuis plusieurs jours, ce n’est pas la porte à côté mais je voulais à tout pris y faire un tour pour donner des nouvelles à Hayden et surtout pour me rassurer moi même, d’une façon ou d’une autre …

Je regarde partout autour de moi, il n’y a plus aucun corps mais l’avion est vraiment dans un sale état, et le sang qui jonche le sol me fait froid dans le dos, je n’imagine même pas le nombres de corps qui devait se trouver là où je marche à présent …

C’est choquant.

Je m’approche des personnes qui sont en train de faire leur travail, enfin à vrai dire je ne sais pas trop ce qu’ils font mais ils vont sûrement pouvoir me renseigner, j’espère en tout cas.

– Bonjour, excusez moi de vous déranger, je voulais savoir si vous aviez identifié tout les corps ?

– Bonjour Madame. Et bien oui nous avons fini d’identifier les corps, du moins nous attendons la confirmation pour certain … mais en tout cas, il ne manque aucun passager, nous avons trouvé tout les membres qui étaient présent dans l’avion.

Je comprend donc que les chances de revoir Logan un jour se font de plus en plus minimes et je me dis que je me suis sûrement trop emballée … Pourtant j’étais presque sur que j’allais le retrouver et qu’il serait vivant mais je pensais qu’il serait sorti de l’avion d’une manière ou d’une autre mais apparemment non. Cependant je ne lâcherai pas l’affaire, je n’ai pas dit mon dernier mot, même si je commence à penser qu’il est réellement mort …

– D’accord merci et où sont les corps ?

– La plupart sont à l’hôpital.

Je lui souris gentiment et je pars rapidement vers l’hôpital, là c’est soit je le trouve mort, soit je le trouve vivant, il n’y a plus d’autres solutions possible et c’est bien ça qui me fait peur. En plus, je n’y avais pas pensée hier mais étant donné que Liam est ambulancier, je risque de le croiser et si jamais il me voit la bas, il va directement savoir pourquoi je suis ici. Franchement les disputes ça me fatigue et j’aimerais bien qu’on retrouve notre petite vie tranquille donc j’espère passer entre les mailles du filet …

PDV LIAM

Aujourd’hui c’est la folie à l’hôpital, il y a énormément de monde. Hier je ne travaillais pas donc ce n’est pas moi qui est ramené les personnes qui se trouvaient dans l’avion mais je suis énormément surpris de voir que finalement il y a quand même du monde, bon ils sont mal en point pour la plupart mais ils sont vivants …

Je dois bien avouer que je me sens un peu mal car j’ai dit à Naya d’abandonner les recherches car c’était peine perdu mais je me rends compte que j’avais tors. C’est vrai que ce n’est pas parce qu’il y a certaine personne qui ont survécu que forcément Logan en fait partit, en revanche il y a des chances qu’il en fasse partit … Je ne sais pas trop quoi faire, je pourrais prendre sur mon temps et me mettre à sa recherche dans l’hôpital et je pourrais prévenir Naya mais je n’ai pas vraiment envie de faire ça, au fond je ne sais pas si j’ai réellement envie qu’elle soit au courant. J’appréhende tellement sa réaction puisque autant dire que je me sens quelque peu rejeté depuis qu’elle passe ton temps à le chercher, comme ci il était plus important que moi et comme ci elle l’aimait encore … J’ai vraiment l’impression qu’elle l’aime encore et que dès qu’elle l’aura retrouvé, elle m’abandonnera sauf que moi je l’aime et je ne peux pas la laisser faire une chose pareil. Après tout comme elle a laissé tomber les recherches, elle ne saura jamais qu’il est vivant, enfin si il l’est donc je n’ai rien à craindre, si ?

Oh et puis merde, je vais d’abord voir si il est ici ou non et après je verrais ce que je ferais.

– Liam on doit repartir, Madame David a encore fait un malaise. Dit mon collègue.

– Partez sans moi je dois régler un truc vite fait.

– Tu abuse Liam en ce moment …

Je le regarde d’une façon qui veut dire « Occupe toi de tes affaires et laisse moi tranquille », voyant que je ne répond rien et que mon regard parle pour moi, il s’en va. Je me rend donc vers l’accueil, une fois devant, je demande :

– Salut, Sophie ! Est ce que un Logan Moreno a été admis ici ces derniers jours ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.