Il n’était pas celui que je croyais ! Chapitre 20 –> Tome II.

CHAPITRE 20

( Je ne dors plus, je suis exécrable, je manque mon devoir de mère, je perds ma fille … )

Au bout de plusieurs minutes j’arrive à reprendre mes esprits, je dis que je perds ma fille mais ça ne me viendrait même pas à l’idée de la chercher. Je suis vraiment à l’ouest en ce moment, une grosse loque …

Du coup je décide de me lever et je pars encore une fois en courant vers ma voiture, une fois dedans, je prends mon téléphone dans mes mains en étant toujours en pleure, si jamais il lui arrivait quelque chose, je ne pourrais jamais me le pardonner … Je remarque que j’ai plusieurs messages dont un qui me rassure, en quelque sorte …

Il vient de Liam et il dit « Merci d’avoir été chercher ta fille à l’école !! ». Au moins je sais qu’elle va bien mais je sais aussi que lorsque je vais rentrer je vais me prendre la tête avec Liam car je suppose qu’il a dû quitter le travail pour aller la chercher et c’est tout ce qu’il déteste, à moins qu’il ne travaillait pas aujourd’hui, à vrai dire, je ne sais même pas …

Je ne comprends pas pourquoi mon téléphone était en silencieux, il ne me semble pas l’avoir mis en silencieux pendant le film, enfin je ne m’en rappel pas, mais en tout cas, j’ai vraiment été bête car j’ai eu plusieurs appels de Liam mais aussi de la directrice de l’école et puis comme je ne répondais pas, ils l’ont contactés lui et ça va lui donner une raison supplémentaire de m’en mettre pleins la tête alors que pour une fois, je n’ai rien fais de mal. Ce n’est pas comme ci j’étais parti à l’aventure pour trouver Logan, j’étais seulement chez moi, avec mon frère …

{ … }

De retour à la maison après presque une heure de route, je suis fatiguée et je me fais toute petite en passant le seuil de la porte. Je n’ai clairement pas envie de me prendre la tête avec lui, même si je sais que quoi qu’il arrive, il va m’embrouiller mais je n’aime pas m’énerver devant la petite.

Sauf que …

A peine ais-je atteins le salon que Liam me foudroie du regard, il était en train de jouer avec Inaya mais lorsqu’il m’a vu, sa tête s’est décomposé et directement il s’est levé, il m’a entraîné dans la chambre et une énième dispute commença :

– Alors tu as finis par retrouver Logan j’espère ?

J’allais répondre mais il ne me laisse pas le temps de le faire et il enchaîne directement en disant :

– Parce qu’il faut dire que les conneries tu les enchaîne en ce moment, tu ne trouves pas ?

Je m’apprêtais encore une fois à le remballer puisque ce qu’il dit ça m’énerve et je n’arrive pas à contenir ma colère. C’est fou quand même, directement monsieur pense que j’étais en train de chercher Logan alors que ce n’était même pas le cas, j’ai merdé c’est sur mais j’étais à la maison, je n’étais pas en train de faire n’importe quoi, même si au fond je n’ai aucune raison valable pour être arrivée en retard … Donc encore une fois, il me coupe la parole, il adore faire ça je crois mais je laisse faire, ça me fait rire de le voir faire son monologue débile pour montrer que c’est lui le boss et qu’il est puissant alors qu’il a complètement tord, ce n’est pas monsieur je sais tout. J’ai envie de voir jusqu’où sa connerie va aller, ça peut être intéressant après tout.

– Franchement oublier d’aller récupérer ta fille à l’école c’est la pire chose que tu puisses faire et en plus, tout ça pour quoi ? Pour te mettre à la recherche d’un mec que tu ne trouveras jamais ?!

Il me laisse enfin le droit de parler, que de gentillesse.

– Je veux bien comprendre que tu sois énervé mais au bout d’un moment moi aussi je peux l’être …

– Ah parce que tu …

– Laisse moi parler, merde ! J’en ai marre Liam que tu vois le mal partout, je n’ai pas été à la recherche de Logan cette après midi, j’étais à la maison avec mon frère, on a regardé un film et j’ai du m’endormir. Si tu ne me crois pas, tu as cas lui demander hein !

– Ne commence pas à me parler comme ça, comme si c’était moi qui était en tord Naya, tu sais très bien que c’est de ta faute, peu importe si tu étais à la maison ou autre, tu as quand même oublié d’aller la chercher alors que tu m’avais promis que tu irais.

Qu’est ce qu’il m’énerve, dans ces moments là peu importe ce que je dis c’est moi qui suis coupable et point, il ne va pas chercher plus loin. Il a toujours été comme ça, même quand il est en tord ou qu’il s’est trompé, il ne va pas aller s’excuser, non non, il va plutôt trouver le moyen de retourner la situation en sa faveur et il est très fort pour ça. En même temps, pour le coup c’est facile puisque c’est entièrement de ma faute mais je n’aime pas la façon dont il me parle.

– Tu me soul Liam.

PDV LIAM

Elle me fout les nerfs ! Ça faisait bien longtemps qu’on n’avait pas eu une dispute aussi violente. On vivait notre petite vie, tranquillement sans vraiment trop se prendre la tête et lorsqu’on se disputait, ça ne durait jamais longtemps, alors que là, chaque jour on se crie dessus, nos paroles dépassent nos pensées et nous restons tout les deux sur nos positions donc on finit par ne plus se parler. Elle essaye de retourner la situation alors que c’est elle et elle seule qui est en tord, à la limite si ce n’était pas son tour d’aller la chercher, je n’aurais rien dis, mais là, elle a dit qu’elle irait et elle n’y est pas aller. Au bout d’un moment il faut arrêter, heureusement que la petite ne savait pas qu’elle devait venir, sinon elle aurait vraiment été déçu ! Je veux bien qu’elle s’en prenne à moi mais je n’accepte pas que se soit Inaya qui paye nos conneries, elle n’a rien à voir la dedans.

Je ne sais vraiment plus sur qu’elle pied danser avec elle, j’étais super content quand elle m’a appelé pour me demander de revenir et encore plus quand elle m’a dit qu’elle arrêtait les recherches mais quand je lui ai laissé un grand nombre d’appels et quand j’ai compris qu’elle n’était pas à la maison, je me suis dit voilà, elle s’est bien foutu de ma gueule, elle m’a menti. Je me suis vraiment senti con de l’avoir crut alors qu’elle m’avait menti sauf qu’elle ne l’a pas fait mais elle a quand même merdé … Du coup, plus je voyais le temps défiler, plus je bouillonnais et je savais que je n’allais pas réussir à me contrôler lorsqu’elle allait rentrer et c’est ce qu’il s’est passé, je lui ai gueulé dessus sans pour autant la laisser parler et je l’ai énervé et sûrement vexée … Alors que à la base, après avoir reçu son appel dans l’après midi, j’étais tellement content que je me suis dit que en rentrant j’allais m’excuser d’avoir été dur hier et de l’avoir laissé seule mais après le coup qu’elle a fait, je n’ai pas pu …

{ … }

Je marche machinalement vers le salon, je me fais discret et je me mets dans l’encadrement de la porte tout en regardant la scène qui se passe devant moi. Les deux amours de ma vie en train de rire et de s’amuser ensemble, c’est tellement beau. Les yeux de ma femme pétillent tandis que ma petite chérie sourit de toute ces petites dents.

– Je t’aime maman ! Dit-elle en se jetant dans ses bras.

– Moi aussi ma chérie, fort fort fort.

Inaya tourne la tête et elle m’aperçoit, elle se met à crier et courir pour rigoler donc je me mets à sa poursuite, je l’attrape, je la jette dans le canapé, elle se met à rire au éclat puis mine de rien, j’attrape Naya, je m’allonge sur elle, elle ne me regarde même pas dans les yeux, sûrement pour me montrer qu’elle est énervée et qu’elle n’a pas envie de me parler, du coup je me mets à lui faire des chatouilles, comme un gamin. Elle fait en sorte de résister pendant quelques secondes puis elle se met à rire et à crier.

– Mon bébé vient m’aider ! Dit Naya.

– C’est moi ton bébé.

– Elle lève un sourcil puis dit : Je ne crois pas non.

Inaya monte sur le canapé, elle se met debout et elle me saute sur le dos ce qui fait rire Naya, tout comme moi puisqu’elle a sorti un énorme cri, un cri de guerre sûrement mais c’était à mourir de rire.

Je porte ma fille dans mes bras et j’aide Naya à se relever, je l’attrape par la taille pour qu’elle soit collé à moi : elle me regarde malicieusement. Je m’apprête à lui faire un bisou mais celle ci tourne la tête et embrasse la joue de sa fille, les deux filles qui ont l’air liées contre moi se mettent à rire.

– Pas de bisou tant que tu ne te seras pas excuser !

– Toi aussi tu me dois des excuses hein. Répliquais-je.

Elle me sourit alors je pose la petite par terre, j’approche Naya encore plus près de moi, de façon à ce qu’elle ne puisse plus s’enfuir, je me penche vers son oreille et je murmure « Pardon », elle pose sa main sur mon torse en me regardant droit dans les yeux et elle dit :

– Tu as dit quoi ? Je n’ai pas bien entendu !

Elle joue de moi cet imbécile.

– Je suis dé-so-ler ! Répétais en prononçant bien mes mots.

Elle sourit encore une fois puis elle attrape ma tête et m’embrasse tendrement, elle se recule quelque seconde pour me regarder dans les yeux, avant de dire :

– Je m’excuse moi aussi.

Je les aimes tellement, ce sont les deux magnifiques femmes de ma vie !

Laisser un commentaire