Love de Toi : Chapitre 15

Nous voilà sur le chemin du retour, je suis toute émue de ce qu’il m’a dit tout à l’heure, il n’a pas l’habitude qu’on lui offre des cadeaux, ça me rend triste de me dire que cet homme si gentil n’a pas été comblé de bonheur pendant son enfance. Arrivée à la maison j’ai envie de lui et rien ne nous empêche de le faire.

Moi : Fais comme chez toi, je vais me doucher vite fait.
Tyron : D’accord à tout de suite !
Moi : J’ai une idée
Il se retourne et reste perplexe.
Tyron : Oui quoi ?
Moi : Viens avec moi !
Tyron : Dans la douche ?
Moi : Non non aux paris Dakar bah oui viens suis moi !

Il rigolait tellement que ses yeux brillaient, je le prends par la main car j’ai hâte de passer à l’acte avec l’homme que j’aime. Arrivés dans la salle de bain il me plaque contre le mur et m’embrasse langoureusement en mettant une main sur la nuque et l’autre encore dans la mienne. Il me fait tellement de frissons en une fraction de seconde…

Tyron : Tu es magnifique bébé…
Moi : Toi aussi !

On se déshabille mutuellement, mes mains s’attardent sur son torse et j’embrasse le moindre centimètre de sa poitrine. Sa respiration se fait de plus en plus rauque. Il m’emmène dans la douche et commence alors ce jeu de celui qui craquera le premier. Alors moi je joue le jeu à fond, je vais le faire craquer mais mon dieu qu’il est magnifique mouillé…

Tyron : Tu veux que je te savonne ?
Moi : Oui après je te le fais moi
Tyron : Parfait, retourne-toi

Je lui obéis, il colle son érection contre mes fesses, il commence par me savonner la poitrine, mes seins se dressent au contact de ses mains. Il suit le chemin qui mène à l’extase, je ne peux me retenir de lâcher des gémissements, je sens son sourire sur mon épaule, il me mordille au même endroit où il déposé des baisers quelque secondes auparavant.

Je le savonne à mon tour, je compte bien le faire craquer. Mais à ce moment il me décale vers l’eau, il se rince, il coupe l’eau, il sort de la douche, il me tend une serviette à ce moment même il me soulève, fait tomber ma serviette et la sienne et me plaque sur le mur, et me pénètre je ne peux me retenir de crier de plaisir et de jouir, lui sa tête dans mon cou gémit aussi au bout d’un moment il me dépose sur le sol et m’embrasse langoureusement.

Tyron : Je t’aime Joy comme jamais je n’ai aimé personne, me dit-il en me regardant intensément.
Moi : Je t’aime aussi Tyron bien plus que personne ne pourra jamais t’aimer.

Cliquez ici pour lire la suite !

Laisser un commentaire