Il n’était pas celui que je croyais : Chapitre 81

PDV TYLER

Ce matin je me lève encore un peu chamboulé par les histoires de la veille. Je n’ai pas beaucoup dormi mais j’ai énormément réfléchi ! Je me suis fait plusieurs scénarios dans la tête pour essayer de comprendre pourquoi ma sœur ne va pas bien, pourquoi ma petite sœur était seule au parc et surtout, pourquoi je me suis endormi, qui a bien pu me faire ça? D’après Naya ce serait Liam. C’est clair que je ne suis pas convaincu, pour moi quelqu’un s’amuse à lui faire croire qu’il est Liam car il ne peut pas être vivant, je ne peux pas croire à ça. Il est mort, Logan l’a tué et c’est d’ailleurs pour cela qu’il est en prison à l’instant même où je parle.

Il lui reste encore dix mois environ…

(…)

Aujourd’hui on est jeudi donc je dois aller en cours. Je me lève, passe ma main sur mon visage puis je m’apprête à descendre en bas mais avant je vais dans la chambre de Naya pour voir si elle va mieux que hier. J’ouvre la porte et je la vois allongée dans son lit à l’envers avec les jambes en l’air sur son mur. Elle fait quoi dans cette position ? Elle tourne la tête vers moi sans pour autant bouger son corps et elle se met à rire en voyant ma tête, je rigole aussi puis je vais me mettre à côté d’elle dans la même position.

– Tu sais qu’on va être en retard ? Demandai-je.
– Mais nooon.
– Pourquoi tu es dans cette position ?
– Je me détends. Rigola Naya.

On se met à rire encore une fois, elle est bizarre mais elle a l’air d’aller plutôt bien, enfin j’espère qu’elle ne fait pas semblant car elle est forte pour cela ! Je lui dis qu’il faut qu’on descende sinon on va vraiment finir par être en retard et je ne veux surtout pas que Naya loupe les cours.

(…)

En arrivant en bas, on retrouve nos parents en train de déjeuner tous les deux et quand Naya les aperçoit, elle leur saute dessus, leur fait deux gros bisous avec un énorme sourire. Je la connais quand elle fait ça, c’est qu’elle s’apprête à demander quelque chose.

– Maaaaman ?
– Ce n’est pas le matin qu’il faut nous demander quelque chose, Tu le sais miss. Répliqua mon père en buvant son café.

Je ne pus m’empêcher de rire, mon père il est trop drôle, elle avait le sourire jusqu’aux oreilles et je suis sûr qu’elle se préparait dans sa tête à la manière dont elle demanderait ce qu’elle veut mais il l’a stoppé dans son élan et immédiatement son sourire a disparu. Alexia a regardé Julien dans les yeux et ils ont laissé échapper un petit rire. Ils sont tellement complices malgré toute ces années, avec un seul regard ils se comprennent !

– Continue chérie ? Ajouta sa mère.
– En fait, j’ai oublié de vous dire que la professeure d’Anglais organise un voyage à New-York. Du coup je voudrais savoir si je peux y aller ? Il faut payer assez rapidement mais je n’ai plus les dates en tête…
– Non tu n’y va pas ! Dis-je ironiquement.

Comment ça ma sœur par en voyage scolaire et pas moi ? Ça ne se fait pas, je ne suis pas d’accord. En plus elle part à New York, on a toujours voulu y aller tous les deux. Enfin bon, il faudrait peut être que j’arrête de faire mon égoïste, ce n’est pas moi qui décide de toute façon mais je suis dégoûté ! Après tout, ça lui ferait sûrement du bien de s’éloigner de tous ses problèmes.

-Tu es jalooooux ! Rigola Naya.
– Ne me cherche pas toi !
– C’est vrai que ça pourrait être pas mal mais … Commença Julien.
– Non pas de mais ! Dit-elle en boudant.
– Naya on en reparlera ce soir. Tu nous diras de quand à quand vous partez et combien il faut payer. Répondit Alexia.

Elle continue de prendre son petit déjeuner en étant toute excitée. Elle sait très bien que nos parents ne lui diront pas non et qu’elle a déjà un pied à New York ce qui m’énerve, elle va me narguer jusqu’au moment où elle va partir !

PDV NAYA

Je suis vraiment trop contente de savoir que je peux partir à New York. Mon plus grand rêve c’était d’y aller un jour et je vais le réaliser, je n’arrive pas à y croire, c’est tellement génial ! Autant dire que cette nouvelle m’a mise de très bonne humeur. La seul chose qui m’attriste un peu c’est que je pars avec toute ma classe sauf Logan.. j’aurais vraiment aimé partager ce moment avec lui mais il faut être réaliste, il ne sera pas présent. A chaque fois que je fais quelque chose sans lui, je me sens coupable alors que je ne devrais pas mais je sais au fond de moi que si il est en prison c’est à cause de moi donc ça me ronge en quelque sorte. Je me dis que je n’ai pas le droit de profiter alors que lui ne peut rien faire… le simple fait d’aller manger quelque part ou même de faire les magasins me gêne, je pense à lui et ma joie disparaît directement. Je n’ai plus tellement le sourire depuis qu’il n’est plus auprès de moi. Parfois je me lève de super bonne humeur en pensant voir venir sa voiture pour m’emmener au Lycée mais la réalité me rattrape et je me rends compte que pendant un très long moment, ce ne sera pas lui qui viendra me chercher … Il y a aussi des moments ou je sens sa présence derrière moi quand je suis en cours, en même temps, j’ai tellement l’habitude qu’il soit derrière ou devant moi que ça me fait vraiment bizarre depuis qu’il est en prison. En tout cas, j’aime vraiment beaucoup les moments passé avec lui quand je vais le voir, c’est la bouffée d’air qui m’aide à respirer, sans lui je suis comme en apnée, je m’enfonce, je me laisse couler. J’essaye de faire comme si ça allait mais ça ne va pas. Je pensais que j’allais y arriver parce qu’il a eu une peine acceptable, cependant, ça ne fait même pas deux mois qu’il est enfermé et je ne tiens déjà plus. Je ne pensais pas que ça serait si difficile, je pensais que j’allais réussir à surmonter son absence mais non et je comprends à quel point je suis attachée à lui. Ce garçon si banal qui ne m’avait fait aucun effet au premier abord est devenu indispensable pour moi ! Je le trouvais mignon mais il était tellement chiant que je ne me voyais pas sortir avec lui, je pensais que lui et moi c’était complètement incompatible, comme quoi, je me suis vraiment trompée puisque maintenant, je suis incapable de vivre sans lui. Chaque jour qui passe il me manque un peu plus, chaque jour qui passe est une épreuve supplémentaire à affronter mais je vais y arriver, je ne me bats pas seulement pour moi mais aussi pour lui, je me bats pour nous deux.

(…)

Quand j’arrive au Lycée, je suis accompagné de mon frère qui se dirige ensuite vers ses amis tandis que moi, mon regard est attiré par un regroupement de personnes. Je vais donc vers ces personnes, je demande ce qu’il se passe mais personne ne me répond du coup je commence à me frayer un chemin pour voir ce qu’il se passe. Bizarrement, j’ai un mauvais pressentiment, vraiment très mauvais. J’ai peur de ce que je peux trouver en poussant ces personnes.

Hayden en pleure parce que Layana est décédé ? Alyssa qui a fait un malaise ? Ou encore quelqu’un de blessé ? J’espère me tromper et surtout j’espère que mes hypothèses resteront des hypothèses !

– Bougez vous tous de là, laissez le respirer putain !

Quelqu’un s’est mis à crier pour faire partir la foule qui se trouvait autour de je ne sais quoi mais j’ai reconnu la voix de Mathilde donc je comprends que ce que je vais voir ne va pas me plaire …

J’ai enfin réussi à me trouver un chemin, en même temps après que Mathilde ait gueulé, tout le monde est parti. Quand elle me voit, elle vient vers moi et elle me fait un gros câlin tout en me chuchotant dans l’oreille « Il s’est battu mais il ne veut pas dire avec qui … » personnellement, j’ai ma petite idée.

Je croyais que Hayden était au sol parce qu’il venait de se faire taper dessus et qu’il avait mal mais ce n’est pas le cas, il est en train de pleurer tout en cachant son visage. En le voyant ainsi je pense tout de suite à Layana, je ne vois pas pourquoi il serait dans cet état à part si il y avait un problème avec elle …

– Hayden ? Viens on va parler.

Il lève la tête vers moi puis il essuie ses larmes. Il se met debout et tandis que je m’apprête à faire quelques pas, il m’en empêche et il me serre fort dans ses bras, vraiment fort. On dirait qu’il a besoin d’être rassuré, de soutien. Je lui prends la main et on s’éloigne tous les deux. On va s’asseoir sur un banc qui n’est pas très loin et on discute un petit peu avant que la cloche ne sonne.

– Qu’est ce qui ne va pas Hayden ? Je ne t’ai jamais vu dans cet état là…

Il me prend encore une fois dans ses bras mais cette fois ci, il éclate littéralement en sanglots. Il me fait énormément de peine et même si je n’ai aucune raison de pleurer, j’en ai envie. Je lui fais pleins de petit bisous, j’essaye de lui dire des trucs drôle pour le faire rire mais ça ne marche pas. Néanmoins, il arrête de pleurer mais je n’ose pas parler, je ne veux pas le brusquer. Il met ses coudes sur ses cuisses et sa tête dans ses mains puis il commence enfin à parler tout en regardant dans le vide, il ne me regarde pas.

– Je me suis occupé de « Liam ». Dit-il en bougeant ses doigts.

Tout de suite en entendant « occupé » j’imagine qu’il l’a tué et que c’est pour ça qu’il est dans cet état, peut être que hier il est allé voir Logan et qu’il lui a dit que Liam avait renversé Layana et qu’il est devenu fou… En même temps, comme Liam est censé être mort, le tuer ne ferait rien mais en revanche ça anéantirait toutes les chances pour Logan d’être libéré et j’en voudrais énormément à Hayden si il avait fait un truc pareil ! Enfin bon, je dois sûrement me faire des films, il ne ferait pas un truc pareil. Déjà parce qu’il veut tout comme moi que Logan soit libéré mais aussi parce que c’est un garçon réfléchi, en même temps, je disais pareil pour Logan et pourtant … J’espère qu’il n’a pas fait ce que je pense, ça voudrait dire que tous les efforts que j’ai faits pour faire tomber Liam n’auront servi à rien.

Ma vie a trop de fois été mise en danger et ce n’est sûrement pas pour rien.

– Je t’en supplie ne me dis pas que tu l’as tué ?

Cliquez ici pour lire la suite !

 

CHAPITRE 81

Laisser un commentaire