Il n’était pas celui que je croyais : Chapitre 58

Je m’endors avec plein d’étoiles dans les yeux grâce à la journée magnifiquement parfaite que j’ai passée avec mon chéri.

Je ne pensais pas qu’il était ce genre de gars quand il est en couple mais je suis agréablement surprise ! 

LETTRE PDV LOGAN

Mon bébé, j’ai vu hier dans tes yeux que ma surprise t’avait fait énormément plaisir et je dois avouer que j’en suis fier mais… mais j’ai aussi vu, dans tes yeux, quelques jours auparavant, de la haine et de la tristesse à cause de ce que je t’avais fait, je t’ai fait du mal ! Peut être que c’est le premier et le dernier Noël qu’on…

– Putain… C’est nul. Dis-je en me parlant à moi même.

Je prends la feuille entre mes mains et je la compresse au maximum puis je la jette par terre.

C’est nul, nul, nul, je n’arrive pas à écrire cette putain de lettre et je ne sais même pas si c’est la bonne décision … Sûrement, je ne veux pas voir son regard changer quand elle connaîtra la vérité, je ne le supporterais pas !

Je n’arrive pas à mettre des mots sur ce que je ressens et en face d’elle, c’est encore pire, pourtant je ne suis pas timide ou autre mais pour dire ce genre de chose, je préfère l’écrire.

PDV NAYA

Je vais passer jusqu’au vingt quatre, Noël *-* olalala comment j’aime cette période ! Généralement, il neige mais bon hein… et puis on réunit toute les familles pour se remémorer des moments de notre enfance, on regarde les films de Noël qui ne cessent de passer à la télé toute la journée et le meilleur pour la fin, on a pleeein de cadeaux.

Dans ma famille, on est tous très unis pour les fêtes, autour de notre table de Noël décorée par à peu près tout le monde, il y a énormément d’amour !

Il y a plusieurs jours, Tyler, Shanon et moi avons fait le sapin tous les trois, avec Shanon ( oui Tyler n’a pas son mot à dire ) nous avons choisit de le faire argent et turquoise.

Ma sœur s’occupait de mettre les boules, celles-ci différentes les une des autres, plus ou moins grosses puis moi je mettais les guirlandes tout autour.

Tyler qui s’ennuyait comme on ne le laissait rien faire, s’amusait à me décorer avec tout ce qu’il avait trouvé dans le garage, j’étais encore plus belle que le sapin !

A la fin, quand c’était pratiquement fini, Tyler a mis les guirlandes lumineuses, ensuite il a porté Shanon sur ses épaules pour qu’elle dépose l’étoile au sommet du sapin.

Le sapin est vraiment très beau, on est trop fiers de nous !

J’ai fait des snaps pour comparer mon sapin avec les filles, gamines qu’on est.

Avec ma maman on prépare à manger pour ce soir, le temps que les garçons jouent à la console.

Ils voulaient nous aider mais comme ils faisaient n’importe quoi, on leur a dit de nous laisser.

Ma mère prévoit toujours beaucoup trop, à chaque fois et elle est stressée à un point…

Ça me fait trop rire, elle court partout.

– Les ciseaux… Olalala je ne trouve pas les ciseaux, allez allez vite …Paniqua ma mère.
– Mdddr relaxe ! Dis-je en lui tendant les ciseaux.
– On ne va pas avoir assez, j’aurais du prévoir plus …

Je la prends dans mes bras pour lui faire comprendre qu’il faut qu’elle se calme car tout est parfait.

La cuisine est remplie de tout un tas de nourriture, il y a des toasts avec des assortiments différents, des fruits de mer et tout donc c’est largement assez, surtout vu la quantité.

Je vais passer chez Logan tout à l’heure car il s’en va chez sa famille, comme à peu près tout le monde.

En fait, je suis la seule à rester ici pour les fêtes, je vais être seule, suuuuper ! Ils reviennent vers le vingt huit ou vingt neuf.

Je vais lui donner son cadeau mais je ne veux pas qu’il l’ouvre avant ce soir !

Au passage, j’irai donner le cadeau aux filles vite fait.

Alala, comment j’ai hâte d’être ce soir ! Je ne vois pas souvent ma famille comme ils habitent loin donc du coup quand je les vois, je profite à fond !

Normalement, comme toute famille normale dont les parents sont divorcés, je devrais faire deux Noël, un avec ma maman et l’autre avec mon papa sauf que… nous ça ne se passe pas comme ça.

J’aimerais voir la famille du côté de mon père mais je… Je n’ose pas leur parler et puis je n’ai pas de nouvelles non plus !

Je vais faire un seul et unique Noël, ce soir même avec la famille de ma maman et celle de Julien.

– NAYA … Cria Julien du salon.

Je me dirige vers le salon pour pouvoir entendre ce qu’il veut me dire. Je retrouve, au passage deux gros allongés dans le canapé, lui et Tyler.

Je continue d’avancer et ils ont tout les deux le sourire aux lèvres, qu’est ce qu’il se passe ?

– Oui, Julien ?

Il ne répond pas et continue de sourire tout comme Tyler.

Je lève mes yeux au ciel, signe qu’ils sont chiants et je fais demi tour pour retourner aider ma mère sauf qu’on me saute dessus en criant ce qui me fait tomber par terre.

Je ne sais pas qui a fait ça mais je suis morte de rire ainsi que lui. Tout en rigolant, je me retourne pour faire face à cette personne sauvage et quand je vois de qui il s’agit, j’arrête de rire et je me met à pleurer légèrement tout en le serrant fort dans mes bras.

Noël réunit les gens !

– Messon … Murmurai-je.
– Tu m’as manqué mon ange !

Je pleure de plus belle.

Il est vraiment irremplaçable, on peut me donner les mêmes surnoms que lui, ça n’aura jamais le même impact quand c’est dit de sa bouche ou quand c’est dit par quelqu’un d’autre.

C’est mon grand frère !

Ma mère nous rejoint dans le salon quelques minutes plus tard car elle a du être interpellée par les cris et les pleurs ( Shanon nous avait rejoint).

Messon se trouve debout, juste en face de ma mère, il sourit de toutes ses dents tandis qu’elle, elle s’efforce de tenir sur ses jambes.

Elle sanglote comme une enfant puis Messon va la serrer dans ses bras.

Elle lui dit beaucoup de choses que seule une mère peut dire, ce qui nous fait rire car ce n’est plus un enfant.

On se met tous dans le canapé et on se raconte nos vies respectives.

Je n’aime pas trop parler devant tout le monde de ma vie donc je ne dis pas tout et Tyler l’a bien remarqué car il n’arrête pas de me lancer des regards complices avec un sourire en coin.

J’ai tout le temps de parler à mon frère, de lui dire pour moi et Logan, pour lui présenter tout ça, tout ça. Chaque chose en son temps, déjà on doit finir de faire la nourriture.

/ Dix sept heures, au parc avec Mathilde et Layana /

On se rejoint toujours au même endroit donc je n’ai pas de mal à les retrouver.

Elles sont assises sous un arbre en mode décomposition. Elles ont froid, surtout Layana qui est une vraie frileuse, elle tire la gueule, ses bras sont croisés, elle a des gants, un bonnet et une grosse écharpe.

Je laisse échapper un petit rire en la voyant.

Moi, je n’ai pas trop froid, j’ai le sourire aux lèvres, je suis vraiment de bonne humeur, rien ne peut me gâcher mon Noël !

– Alala, Layana… Dis-je pour me moquer d’elle.
– Donne moi mon cadeau que je rentre là.

Elles n’ont pas le temps et moi non plus donc on se dépêche.

On discute vite fait puis on se souhaite Joyeux Noël, pour ensuite s’échanger nos cadeaux.

Mathilde elle m’a pris une grosse peluche que j’avais trop aimée dans un magasin, moi je lui ai acheté une grosse peluche Minion.

On rigole toutes les deux en voyant nos cadeaux puis Layana nous donne le sien et on rentre.

/ Chez Logan /

Je n’ai pas l’air bête avec ma grosse peluche dans mon sac moi en plus Layana nous a pris un pyjama trop dégueulasse mais on a toutes les trois le même donc c’est adorable.

De toute façon, je file vite chez Logan et je rentre chez moi.

Je ne vais pas y rester longtemps, juste le temps de lui dire au revoir.

– Coucou toi. Souriai-je chaleureusement.
– Viens on monte.

Bon que dire ? Il est encore une fois de mauvaise humeur.

Il faut dire que j’ai l’habitude et que en général ça m’énerve mais là je m’en fous c’est Noël.

Je vais quand même essayer de savoir ce qui ne va pas, en espérant que ce n’est pas de ma faute car je ne veux pas qu’on se prenne la tête ce jour là !

Il s’allonge dans son lit et je lui fais plein de bisous alors que lui ne bouge pas et ne parle pas.

Je ne sais pas trop si il rigole ou si il a vraiment la tête ailleurs, j’opterais plutôt pour la deuxième proposition …

– Tu es ailleurs… ça ne va pas ? Demandai-je en commençant à en avoir marre.
– Si si, je… je réfléchis juste.
– à quoi ?
– Rien.
– Logan… pas le jour de Noël stp !
– C’est toi qui cherche, je t’ai dit qu’il n’y avait rien ! Grogne t-il.

Je me lève et prends le cadeaux que j’ai pour lui puis je le dépose sur son lit avant de partir.

Il me retient par la main et je me prends les pieds dans mon sac, ça le fait rire mais pas moi.

On ne va pas se voir pendant quelques jours et encore une fois il gâche tout pour je ne sais quelle raison.

C’est chiant quand il ne va pas bien, il ne veut jamais m’en parler et du coup je ne peux pas l’aider… Remarque, je suis exactement pareille…

– Désolé Bébé ! S’excusa Logan.
– Tu me saoules quand tu fais ça, parle moi si tu as un problème !
– Je sais …

On se prend dans nos bras et il bascule en arrière sur son lit. Je suis allongée sur lui, sur son torse, il sent terriblement bon !

Je frotte doucement son torse avec ma main et il fait de même avec mes cheveux.

Je déteste les au revoir, même si je sais qu’on se reverra ça fait toujours un petit pincement au cœur …

On parle enfin tranquillement, il redevient petit à petit normal, trop lunatique le gars !

Puis, il me pousse et se lève, il va vers son armoire et en sort une petite boite qu’il me tend.

Il s’apprête à ouvrir mon cadeau comme j’ai le sien dans les mains mais je le stoppe.

– Eh oh ! Tu ouvriras ton cadeau que ce soir avant de te coucher !
– Tu es sérieuse ? Mddr.
– Très ! et moi je ferai pareil même si j’ai très envie de l’ouvrir maintenant… Avouai-je.
– Impatiente comme tu es.

Je me lève pour la seconde fois mais là, je pars vraiment car il est presque dix neuf heures et j’ai seulement une heure pour me préparer avant que ma famille n’arrive.

Je tire mon sac de sous son lit et en le tirant, une boulette de papier apparaît. Je souris en pensant que c’est une feuille de cours donc je la ramasse et commence à l’ouvrir.

– Tu es bordélique mon amour. Rigolai-je : alors c’est quoi de l’anglais ? De…

Je m’arrête de parler car il me le prend violemment des mains, tout paniqué.

Je le regarde avec incompréhension attendant qu’il m’explique mais rien ne sort de sa bouche.

– Tu… m’expliques !
– Nan mais ce n’est rien ….
– aaaah mais tu m’a écrit une lettre d’amour, avoue. M’écriai-je morte de rire.

Je fais semblant de partir et il me suit mais je me retourne brusquement pour attraper le bout de papier qui est dans sa poche arrière sauf qu’il est plus rapide que moi et le papier finit en morceaux par terre comme on a tiré comme deux cons.

Je rigole et lui aussi.

– Je ne t’aime plus, c’est bon. Rigolai-je nerveusement.
– Oui, oui je te crois.

Il m’embrasse langoureusement puis on se fait plein de petits bisous innocents et je pars chez moi.

Cette soirée s’annonce vraiment bien et j’ai hâte d’ouvrir mes cadeaux !

Je n’ai pas pu voir ce qu’il y avait écrit sur la feuille de Logan et je trouve ça bizarre qu’il n’ait pas voulu me la montrer mais bon, il devait avoir ses raisons…

C’est Noël donc je ne me prends pas la tête pour des trucs qui n’en valent pas la peine, je profite !

« Dès que l’adulte tue le mythe de l’existence du Père Noël, il oublie le miracle du vrai partage qui existe dans le cœur de l’enfant. »

Cliquez ici pour lire la suite !

 

Laisser un commentaire