Il n’était pas celui que je croyais : Chapitre 54

Je ne sais pas si elle dit ça exprès pour m’énerver et que c’est faux où si c’est vraiment vrai.

J’espère juste qu’elle n’ira pas trop loin pour me rendre jaloux, car je sais qu’elle compte me faire galérer mais ça va vite me soûler !

On se rejoint au parc pour réviser cette fois ci, il ne fait pas trop froid donc on en profite.

Je vais quand même demander la permission à ma mère parce que je ne voudrais pas encore être punie.

J’ai l’impression d’avoir douze ans…

– Bon à demain les gens. Dis-je en leur faisant la bise.
– Viens je te ramène et on discute ! Proposa Logan.
– Je ne peux pas aujourd’hui !
– Ah oui c’est vrai, tu dois voir ton beau gosse !

Il commence à partir énervé.

Je l’appelle mais il ne se retourne pas et continue son chemin, je ne le lâche pas du regard.

Sa voiture démarre à fond et quand il passe à côté de nous, il me regarde hyper mal jusqu’au moment où il ne me voit plus.

– Vous ne voulez quand même pas que je fasse cupidon ! Rigola Hayden.
– Mddr, Je me sens coupable alors qu’à la base, c’est lui qui m’a trompée.
– Retournement de situation. Ajouta Mathilde en riant.

(…)

Je suis en direction du parc et en même temps j’ai appelée ma mère avec le téléphone d’Alyssa pour savoir si je pouvais aller au parc, pour une fois elle veut bien mais je ne dois pas rentrer trop tard.

Je raccroche et je préviens Carter que je suis en chemin.

Je n’ai pas pu prendre le bus puisque j’avais oublié ma carte …

(…)

Je le vois au loin, assis par terre avec son casque sur les oreilles.

Je m’approche bien évidemment et quand je suis proche de lui, je cours et lui saute dessus, ce qui fait qu’on se retrouve tous les deux allongés l’un sur l’autre, on rigole.

PDV LOGAN

Naya avait dit que en décembre elle retournerait à la salle donc comme j’y vais ce soir, je vais sûrement la croiser et ça ne m’enchante pas tellement…

Franchement, ça fait déjà deux vents que je me prends avec elle, je sais très bien que quand elle fait la gueule, elle peut devenir une grosse gamine, ce qu’elle est en ce moment d’ailleurs !

Ce matin, je vais la chercher pour parler parce qu’il faut qu’on parle sauf qu’elle n’a pas voulu monter dans ma voiture, déjà ça m’avait bien énervé et le soir, elle fait quoi ? Elle fait pareil sauf que là, elle allait rejoindre son gars…

C’est sûr que d’un côté, je comprends ce qu’elle a ressenti quand je lui ai dit ce que j’avais fait mais voilà…

Je suis vite fait rentrée chez moi puis, je me suis changée pour aller courir au parc dans l’espoir de croiser Naya et ce mec pour voir à quoi il ressemble et surtout ce qu’ils font ensemble.

Oui je la surveille et si elle savait ça, sa engendrerait une énième dispute entre nous mais j’ai besoin de savoir à quoi il ressemble et tout.

J’ai confiance en elle mais la jalousie prend le dessus sur tout !

Je cours, je cours en regardant tout autour de moi.

Je commence d’abord par l’endroit qu’elle préfère dans le parc et elle n’y est pas donc je continue de courir plus au moins vite pour ne pas la louper.

Au bout d’un certain temps, je vois au loin un couple avec une fille allongée sur le garçon, tout deux en train de rire. Ça me fait sourire parce que je m’imagine avec Naya quand on est en bons termes…

Je cours encore et en fait, je m’approche de plus en plus de ces deux personnes, je plisse les yeux pour mieux voir et je me rends compte que la fille c’est Naya et que le garçon, ben ce n’est pas moi en tout cas !

Je fonce à toute vitesse sur eux.

Je pousse Naya, ce qui fait que le garçon se relève directement et je lui colle un poing dans son visage d’abruti, il s’écroule automatiquement puis je frappe encore et encore, lui fait de même, je me prends de sacré coup mais je m’en fous.

– ARRÊTEZ PUTAIN ! Hurla Naya en essayant de nous séparer.

Aucun de nous deux n’est décidé à s’arrêter.

À un moment, je vois Naya partir en courant et je la suis du regard. Je suis tellement distrait que ce connard en profite pour me foutre un de ces points dans le nez, je m’écroule avec le nez en sang.

J’ai la rage et lui aussi apparemment !

Il allait se jeter sur moi alors que moi je m’apprêtais à me relever mais deux personnes nous en empêchent et Naya se met entre nous.

– Vous allez vous calmer !
– Merci… Je vais gérer. Annonça Naya.
– Sûr ? Insista l’homme.
– Oui, merci.

PDV NAYA

Il nous a sauté dessus comme un chien qui voit sa nourriture au loin. C’est grave quand même, il me suit ou quoi ?

En plus, il faut qu’il arrive pile au moment où j’étais sur lui, histoire de l’énerver de plus belle.

Je ne comprends même pas pourquoi Carter s’est acharné sur lui aussi, il aurait du laisser couler.

Je suis toujours entre eux deux et je les regarde avec extrêmement de colère.

– Vous deux. Dis-je en les pointant du doigts : je vous jure que si vous recommencez, ce n’est même plus la peine de venir me parler !

Je m’approche de Logan.

Je suis vraiment petite par rapport à lui mais à cet instant précis, je m’en fiche complètement et même si je sais que mon geste ne lui fera rien, je lui donne un grand coup sur son torse avant de lui dire.

– Tu fous quoi ? Tu me surveilles ?!
– Ouais et j’ai bien fait vu ce que tu fais avec ce connard !
– Il est… Commença Carter en faisant quelques pas vers lui.
– VOS GUEULES ! Logan rentre, on en parlera plus tard !
– Depuis quand tu me donnes des ordres ?!
– Pff laisse , c’est moi qui me casse !

Je pars chez moi.

Je les laisse tous les deux ensemble, après tout, qu’ils se cassent la gueule si ils en ont envie, je m’en fiche. Ils m’ont trop énervée, autant l’un que l’autre.

J’étais contente d’aller rejoindre Carter mais Logan a tout gâché avec sa jalousie qui n’a pas lieu d’être !

(…)

Quelqu’un m’attrape le bras et me retourne violemment.

Quand je me retourne, je lui colle une gifle, encore une fois.

Pour le coup, elle est partie toute seule… Il se tient la joue et son regard s’assombrit.

Il me tient le poignet assez fort, il me fait mal.

– Ça t’amuse de me faire ça ?! Demande t-il avec un ton dur que je n’avais jamais entendu auparavant.
– Lâche moi !
– Répond moi !
– Je n’ai rien fait. On s’amusait ! Donnai-je comme argument pour me défendre face à lui.
– Vous vous amusiez ? Répète t-il comme si il ne me croyait pas.
– Lâche moi, tu me fais mal putain !

Il baisse les yeux vers mon poignet et il se rend sûrement compte qu’il me fait vraiment mal donc il le lâche et part en me laissant seule dans la rue avec les larmes aux yeux.

Je n’ai pas envie de pleurer encore une fois, j’en ai marre de pleurer mais il m’a vraiment fait mal et peur…

Je passe mon chemin, je marche vite car mes larmes menacent de couler malgré tout.

Quand je passe dans une petite rue, une brise de vent frais se fait ressentir au niveau de mon visage. Je remets en place mon manteau et je rentre mes mains dans mes poches, tout en baissant la tête.

Je n’aime pas cette rue mais elle se trouve juste derrière chez moi, c’est plus rapide et au moins, personne ne me voit dans cet état.

(…)

Quelqu’un m’attrape les deux bras, me colle contre un mur en mettant sa main sur ma bouche.

Il fait obscur car la nuit tombe vite les jours d’hiver, pourtant j’arrive à reconnaître l’individu qui se trouve en face de moi.

Liam…

– Si tu cries je te frappe !

Je lui fais oui de la tête.

Il me tient au même endroit que Logan tout à l’heure, mon poignet ne doit pas être très beau…

– Qu’est ce que tu veux ?! Demandai-je en essayant d’être calme.
– Je voulais voir les dégâts de mon œuvre mais bon, apparemment vous allez bien, je suis déçu !
– Ton « œuvre » ?
– Ouais je trouve que j’ai plutôt bien réussi ma vengeance ! Dit-il en riant sadiquement.
– Mais tu ne vas vraiment pas bi…

Une claque, je viens de me prendre une claque et il est en train de me tordre le poignet, ça me fait tellement mal que petit à petit, je me baisse et je finis par terre.

Il me regarde toujours avec un sourire de satisfaction, je n’aime pas du tout ce regard, il me fait vraiment peur.

On est seuls ici, il pourrait m’arriver pleins de trucs, peut être qu’il a une arme sur lui et qu’une voiture va débarquer au bout de la ruelle pour m’emmener encore une fois loin de ceux que j’aime ou pour définitivement se débarrasser de moi…

Cliquez ici pour lire la suite !

 

Laisser un commentaire