Il n’était pas celui que je croyais : Chapitre 53

Ça frappe à ma porte de chambre, je suis sûre que c’est encore une fois Tyler et il tombe bien car j’ai oublier de lui demander son téléphone !

– Tyler prête moi to…. Bonjour… ? Dis-je surprise.

J’étais plongée dans mes feuilles mais à ce moment, je relève les yeux pour voir de qui il s’agit car ce n’est pas mon frère.

C’est un jeune garçon, assez grand et très beau ! Il est totalement différent par rapport à Logan, mais il a un charme fou ! Il a les cheveux genre coiffé/décoiffé, j’adore ce style en plus, son style vestimentaire c’est tout ce que j’aime. Breef, il est trop mignon, j’espère qu’il est aussi gentil que beau.

Il reste dans l’encadrement de la porte, attendant sûrement que je lui dise de rentrer. À première vue, il est timide… mais il sourit de toute ses dents en me regardant droit dans les yeux.

Il doit me prendre pour une conne, depuis cinq bonnes minutes je le scrute sans dire un mot.

– Heey. Je suis le fils d’une collègue de ta maman, je viens pour t’aider à rattraper tes cours. Dit-il avec un magnifique sourire.
– Ah trop bien parce que je ne m’en sors pas du tout ! Moi c’est Naya.

Il s’avance vers moi et me tend sa main. Je ne sais pas pourquoi mais j’éclate de rire.

Depuis qu’il a commencé à me parler, j’ai bien vu qu’il n’était pas du tout timide et que c’est plutôt le genre de personne qui ne se prend pas au sérieux.

J’aime trop ce genre de personne !

– Moi C’est Carter.

On se serre la main comme deux guignols et on éclate de rire tout les deux puisqu’il me tire la main pour que je me lève et que je me retrouve en face de lui, puis il me fait une accolade.

Il est vraiment délirant.

J’aime trop les gars intelligents mais qui ne se prennent pas la tête, ceux qui ne se la pètent pas sous prétexte qu’ils savent tout.

On discute et j’apprends qu’il est dans le lycée privé pas très loin du mien, il a aussi dix-sept ans et il est en S.

Il me raconte pleins de choses sur ses amis, sa famille, il parle vraiment beaucoup mais je ne m’en lasse pas.

Ça colle vraiment avec lui, ça va être facile de bosser, dans la joie et la bonne humeur !

– Waw, on a du boulot. Constate Carter en riant.
– Mais oui, aide moi. Dis-je en faisant une tête de bébé.

Il m’attrape les joues, les écrase et me chuchote quelque chose « Tu me fais de la peine », il rigole puis nous nous mettons au boulot.

(…)

On a pas mal bossé.

On a vraiment bien avancé même si on a fait plusieurs pauses parce qu’on se disputait tout le temps.

A chaque fois il faisait allusion à mon téléphone ou mon ordi pour m’embêter, il allait jusqu’à sortir son iphone 6, pour bien me faire rager et il disait « Passe moi ton tel que je rentre mon num, ah bah nan… tu ne peux pas ».

Malgré ça, j’ai recopié tous mes cours et j’ai compris quelque nouveaux chapitres, il explique bien.

Il revient demain pour qu’on continue de réviser.

Ma mère ne me lâche pas !

On descend parce que je veux demander à ma mère si je peux aller manger quelque part avec lui pour le remercier, même si je sais qu’elle va refuser…

– MAMAN TU ES OÙ ?
– Mddr, La discrétion et toi ça fait deux …
– Chuteuh !
– DANS LA CUISINE ! Répondit ma mère sur le même ton que tout à l’heure.

Je me dirige vers celle ci avec la boule au ventre alors que je n’ai jamais eu de problème pour demander quelque chose à ma mère, elle a toujours été cool avec moi, elle ne m’a jamais punie et elle me laisse toujours sortir quand je lui demande car elle me fait confiance. Mais depuis que je suis revenue, elle a changé, on dirait qu’elle a peur qu’il m’arrive encore quelque chose et je peux le comprendre mais elle ne peut pas me punir à vie…

– Je peux aller manger avec Carter dehors pour le remercier s’il te plais, on a bi…
– Non ! Tu ne sors pas en semaine, tu le sais très bien Naya.
– Allez, pour une fois …

Elle me regarde avec un regard que je comprends automatiquement, le regard dont elle seule a le secret et qui a le don de nous déstabiliser.

Je sais qu’elle ne veut pas m’engueuler devant Carter, donc je dois arrêter…

– Laisse, ce n’est pas grave. On se voit demain. Souria Carter en me faisant un bisou sur la joue.

Il va faire la bise à ma mère qui lui glisse un petit billet dans les mains, sûrement pour le remercier de m’avoir aidé.

Moi, je reste dans la cuisine les bras croisés, je suis vraiment énervée du comportement qu’elle a envers moi depuis tout à l’heure.

Je pousse un petit cri de mécontentement et je pars dans ma chambre, je ne compte pas manger en leur compagnie !

/ Vingt et une heures /

Le temps ne passe pas, je ne sais pas du tout quoi faire sans mon téléphone ni mon ordinateur. Franchement, je me sens perdue…

Je regarde la télé en zappant, je ne trouve rien qui m’intéresse.

Je m’ennuie !

Tyler est passé dans ma chambre pour m’apporter une assiette de ce que ma mère avait préparé puis une fois que j’avais fini de manger, Shanon est venue me rejoindre.

– Tu viens me faire mon bain ? Demande t-elle.

Même si je suis énervée, son petit sourire d’enfant innocent me fait automatiquement sourire !

Je l’adore cette petite.

J’aimerais tellement qu’elle reste cette petite princesse innocente et sans problème pour toujours, mais la vie ce n’est pas ça..

En tout cas, j’espère qu’elle ne fera pas les mêmes erreurs que moi.

Je lui prends la main et je l’emmène dans ma salle de bain.

Je lui fais un bon bain chaud avec plein de mousse, comme elle les aime !

Elle joue avec ses poupées en s’inventant une vie, c’est trop mignon, on dirait moi quand j’étais petite, elle est mon portrait craché.

– Tu t’es disputée avec maman hein. Dit-elle tristement.
– Ce n’est rien chérie !

(…)

Son bain est terminé.

Je l’ai mise en pyjama puis je l’ai couchée en lui lisant une histoire de princesse.

Je suis allongée dans mon lit en train de lire un livre, je viens d’y penser, je devais le lire depuis un bout de temps mais je n’ai jamais trouvé le temps de m’y mettre, c’est le moment ou jamais !

TOC TOC TOC…

La porte s’ouvre sur ma maman, je connais le regard qu’elle me lance, elle s’en veut…

– Je peux entrer chérie ?
– Moui…

Elle reste debout et moi je me redresse, je suis en tailleur.

– Je suis désolée d’être aussi dure avec toi mais… je ne veux que ton bonheur. Je sais que tu as toujours été une bonne élève mais tu ne peux pas te permettre de ne pas aller en cours alors que tu as déjà manqué un mois… J’ai eu peur pour toi et je n’ai plus envie de te lâcher, je veux qu’on récupère les moment qu’on a loupés…
Je t’aime chérie !

Elle m’a prise dans ses bras et on s’est mises à pleurer toutes les deux. Je lui chuchote « je t’aime moi aussi » et elle a encore plus pleuré.

Elle est géniale, je sais très bien qu’elle ne fait pas ça pour m’embêter mais bel et bien pour mon avenir, je lui en serai toujours extrêmement reconnaissante !

Elle est descendue en souriant malicieusement puis quelque minutes après, elle était encore devant ma porte avec mon album photo de bébé et une grosse boite de chocolat.

On s’est remémoré les moments où j’étais un tout petit bébé, toute mignonne, avec ma grosse tête qui fait toujours rire tout le monde, mais moi je l’aime trop !

On rigole, on pleure, on se chamaille.

Elle m’apprend des choses que je ne savais pas et ses yeux s’illuminent quand elle parle de moi et franchement, ça me touche énormément !

/ Mardi matin /

Je me prépare comme chaque matin pour aller en cours.

Cette fois ci, je n’ai pas vraiment le choix d’y aller !

Je n’ai toujours pas parlé à Logan, en même temps je suis toujours puni… jusqu’à temps que mes notes remontent en fait.

Je descends manger, j’ai trop faim ce matin. Je mange un peu de tout ce qui me passe sous la main.

Tyler descend à moitié réveillé tandis que moi je le regarde avec un grand sourire.

– Fréroooooot.
– Ta gueule ne parle pas le matin là ! Grogne t-il.

Il est toujours de bonne humeur le matin, je crois que ça se voit !

Je n’aime pas qu’on me parle dès le matin mais j’aime bien parler quand je suis de bonne humeur.

(…)

Quand je sors de chez moi, je vois la voiture de Logan juste devant moi, sa fenêtre est ouverte et il regarde dans ma direction.

Je lui lance un petit regard qui veut dire « Oh non pas toi » puis je vais rejoindre mon frère sauf que Logan sort de sa voiture et se dirige vers moi.

– Naya, attend s’il te plaît. Il faut qu’on discute !
– Non, je n’ai pas envie de parler avec toi dès le matin !

/ Direction le lycée /

Je suis finalement partie dans la voiture de Tyler, je n’avais vraiment pas envie de lui parler, je n’ai pas encore digéré ce qu’il a fait, il me faut un peu de temps… Même si je l’aime, il m’a trompée et je ne vais pas revenir comme ça.

Au coin fumeur, il y avait pratiquement tout le monde et tout le monde me regardait en rigolant.

Qu’est ce qui se passe encore ?

– Alors on est punie ? Rigola Hayden.
– Quand Mathilde a imité la tête que tu as faite quand tu as su, on était tous morts de rire. Ajouta Alyssa.
– Ne commencez même pas ! Ce n’est pas drôle !
– Je comprends mieux pourquoi tu ne répondais pas. Continua Logan en m’adressant un clin d’oeil.
– ha ha ha ! Dans tout les cas, je ne t’aurais pas répondu à toi. Rétorquai-je avec un sourire hypocrite.

Ils continuent tous de me charrier avec leur téléphone et tout ça, ils sont lourds quand ils s’y mettent !

On monte en cours et on commence par Anglais, j’aime bien cette matière pourtant je galère complètement.

Je suis entre Laurenne et Mathouu, devant il y a Mély, Alyssa et une autre fille et derrière se trouvent Logan, Hayden et Edenor.

– Il faut que je vous raconte !
– Dis nous ! S’exclame Mathilde en même temps que Laurenne.
– Ma mère elle a envoyé un gars pour me donner des cours et il est grave cool !
– Genre mignon. Rigola Laurenne en comprenant mon regard.
– Ouiii.
– Ça va, je ne te dérange pas Naya ?! S’énerva Logan.

Je me retourne et le regarde avec incompréhension.

Il n’est quand même pas en train d’écouter ce que je dis ?

– Quoi ?
– Naya, ssshh ! Dit le professeur.
– Yes, sorry !
– Mddr la lèche ! Répliqua Hayden.

PDV LOGAN

J’essaye d’écouter le cours mais je n’arrive pas à me concentrer comme Naya est juste devant moi et qu’elle ne veut toujours pas me pardonner.

Je n’arrête pas de la regarder et surtout de l’écouter, elle est en train de parler et elle a le sourire aux lèvres.

D’habitude, c’est moi qui lui fais avoir ce sourire, mais là, je ne connais pas la raison de ce sourire…

Je suis mal vis à vis d’elle alors qu’elle, elle a l’air de bien vivre le fait de ne plus me parler.

Ça me déçoit son attitude franchement !

Malgré moi, j’écoute ce qu’elle dit aux filles.

Je comprends rapidement qu’elle parle d’un garçon qu’elle trouve à son goût et ça m’énerve.

Je ne sais pas si elle dit ça exprès pour m’énerver et que c’est faux ou si c’est vraiment vrai.

J’espère juste qu’elle n’ira pas trop loin pour me rendre jaloux, car je sais qu’elle compte me faire galérer mais ça va vite me soûler !

« Il y a une vérité universelle à laquelle nous sommes tous et toutes confrontés, que nous le voulions ou non ; tout a toujours une fin. J’ai toujours détesté les fins. Le dernier jour de l’été, le dernier chapitre d’un livre génial, la perte d’un membre de la famille.. Mais les fins sont inévitables. Les feuilles tombent, on ferme le livre, on se dit au revoir… Au revoir à tout ce qui nous était familier, à tout ce qui était confortable pour aller de l’avant. Et même si nous partons, même si ça fait mal, il y a des personnes qui font tellement partie de nous qu’elles nous accompagneront toujours, quoi qu’il arrive. Elles sont la terre sur laquelle nous marchons, l’étoile vers laquelle nous nous dirigeons et ces petites voix claires qui raisonnent pour toujours dans notre cœur. Toujours. »

Cliquez ici pour lire la suite !

 

Laisser un commentaire