Il n’était pas celui que je croyais : Chapitre 49

On peut dire que la tentative de me libérer a fortement échoué et je ne sais pas du tout comment on va faire maintenant…

Si les garçons n’ont pas réussi à me sortir d’ici, je ne vois pas qui pourrait y arriver !

PDV MATHILDE

Avec Logan on a foncé chez Victoria et elle nous a dit où était Naya. J’étais presque folle de joie de savoir enfin où elle se trouvait.

Logan y est allé directement avec Hayden, je sais que la route est longue mais j’attends avec impatience la moindre nouvelle, je suis trop trop pressée de la revoir.

Après tant de temps à la rechercher, tant de temps de tristesse on a enfin trouvé une piste sérieuse.

On est tous chez moi. Tous le monde est là avec moi à attendre que Naya revienne aux bras des garçons.

On passe le temps comme on peut mais franchement, on est trop agités !

/ Trois jours après /

J’avais prévenu tous le monde que Naya allait rentrer dans peu de temps et je m’en veux tellement car j’ai fait de faux espoirs à sa maman … elle était vraiment heureuse de savoir que sa fille allait rentrer sauf qu’elle n’est toujours pas là…

D’ailleurs, je pense qu’il s’est passé quelque chose de pas net car les gars ne répondent pas à leur téléphone, ce n’est pas normal.

Je crois que la seule solution est d’appeler la police !

Je vais me rendre chez Naya pour en discuter avec Tyler et m’excuser auprès de la mère de Naya…

(…)

Je toque et quelques minutes après la maman de Naya m’ouvre, elle a les yeux tout rouge, elle est en pyjama avec les cheveux tout décoiffés.

Waw, je ne l’ai jamais vue comme ça et dire que c’est ma faute… elle ne doit pas avoir envie de me voir.

Tyler arrive derrière elle et lui dit de monter dans sa chambre, ce qu’elle fait machinalement.

– Tu as des nouvelles ? Demande t-il avec une lueur d’espoir dans les yeux.
– Non mais je me disais qu’il vaut mieux appeler la police comme ça on sera sûr que tout le monde rentre en bonne santé !
– C’est vrai…

PDV NAYA

Je ne sais pas depuis combien de temps on est ici car j’ai complètement perdu la notion du temps…

Les garçons sont tellement mal qu’ils passent leur temps à dormir donc personne ne parle, enfin j’espère qu’ils dorment et qu’ils ne sont pas… je ne préfère pas le dire ni même le penser !

Liam ne descend jamais nous voir, il ne nous nourrit pas, j’ai faim et soif, je suis tellement faible…

Je me demande si il n’est pas parti car je n’ai pas l’impression qu’il y ait quelqu’un en haut.

Quel lâche !

– Les gars ?

Aucune réponse.

– Oh les gars ? Dis-je une seconde fois.
– Mmmmh.
– Écoute !
– Je suis mort là, je m’en fous des bruits Naya ! Répliqua Logan en fermant ses yeux encore une fois.
– Il y a la police pas loin, peut être qu…
– Arrête, comment tu veux qu’ils sachent qu’on est là… Reprit-il de façon pessimiste.

Bon, on ne peut pas discuter avec lui.

J’essaye avec Hayden, je saute pour aller vers lui mais je n’y arrive pas, je n’ai pas assez de force pour cela.

Du coup on reste dans un silence de mort, seul le bruit de nos estomacs se fait entendre.

Ils perdent tout espoir de voir la lumière du jour encore une fois, ils se laissent mourir, ça m’énerve, je ne veux pas penser à ça moi !

On va s’en sortir, on sortira de cette foutue pièce vivants ! J’ai peur de la mort et je ne veux pas m’y faire, je ne veux pas mourir de cette manière, sans me battre, je voudrais essayer toute les choses possibles pour me libérer sauf que c’est dur…

On est trois dans cette pièce, pourtant je suis seule, je ne peux pas compter sur les garçons, ce qui m’agace davantage, j’ai besoin de leur aide.

Je m’étais dit que comme ils avaient beaucoup plus de force que moi, ils auraient pu bouger leur chaise de façon à se mettre derrière moi et me libérer les mains pour que je les libère ou ils auraient pu prendre leur téléphone pour appeler la police car moi je n’ai pas le mien.

Je suis complètement impuissante, je dois juste regarder sombrer deux personnes à qui je tiens énormément et me faire à l’idée que c’est fini pour nous…

Mes yeux se ferment en regardant Logan, je n’ai plus de force, je suis épuisée !

J’aimerais toucher Logan une dernière fois, passer ma main sur son visage qui me fait craquer mais … une larme roule le long de ma joue, je lui dis « Je t’aime », j’aurais aimé qu’il me réponde mais il ne l’a pas fait… puis je m’endors et peut être que je ne me réveillerais pas, qui sait ?

PDV LIAM

Certes, la situation commençait à devenir bizarre mais ce n’était pas pour me déranger.

J’avais enfin eu ce que je voulais et en prime j’avais Hayden aussi, trois pour le prix d’un !

Je suis vachement futé quand on y pense.

Je n’aurais jamais pu faire ça tout seul.

Une fois qu’on avait attaché les trois dans la cave, j’ai admiré fièrement mon exploit puis je suis retourné en haut.

On a discuté avec les garçons puis nous nous sommes barrés de la maison en mettant tout pleins de trucs par terre pour faire croire à un cambriolage.

Je suis retourné à l’internat et les gars ont repris leur vie normale.

La pire souffrance que je pouvais infliger à Logan c’est de voir sa copine se décomposer de jour en jour devant lui, en étant totalement inutile ainsi que son meilleure pote.

Elle doit être en train de souffrir de par le manque de nourriture, les envies présentes, le besoin de se laver et tout ça.

Ils se détruisent eux même à petit feu en se regardant mourir.

Je n’étais pas censé me débarrasser de Naya mais j’ai compris qu’elle ne m’aimait pas, elle pouvait faire semblant pour me duper mais ça n’a pas marché et quand j’ai réalisé, ça m’a rendu fou de rage !

Elle ne vaut rien de plus que son pauvre Logan, ce sont deux merdes.

Désormais, je m’en fiche complément de ce qu’il peut leur arriver. Tout l’amour que j’avais pour elle s’est envolé au moment où je l’ai frappée quand nous étions dans la salle de bain, à cet instant, j’ai compris que je ne ressentais plus rien à part de la haine et de la colère car je m’étais fait avoir.

J’ai été con de pouvoir croire à quelque chose avec elle, j’ai été trop gentil.

Auparavant, jamais je n’aurais pu lever la main sur elle, quand elle pleurait ça me mettait mal à l’aise, je ressentais le besoin de la consoler mais tous ses sentiments ne sont plus en moi, je suis enfin libéré de son emprise qui me tirait vers le bas.

PDV TYLER

Je suis avec la Police, ils m’ont dit de rester dehors le temps qu’ils sortent tous le monde car on ne sait jamais si ils sont armés.

Je ne tiens pas en place donc je rentre suivi par la police, je me prends des regards noirs de leur part mais pas grave, il n’y a personne à l’intérieur je crois.

On cherche partout, toutes les pièces, toutes les chambres, au passage cette maison est affreusement grande !

Soudain la police se dirige en courant vers la porte de la cave qu’ils dégomment en un coup de pied.

– Restez ici cette fois ci, s’il vous plaît, on ne sait pas ce qu’il peut y avoir en bas… Ils sont peut être…
– Non ! Criai-je en me précipitant en bas.

Je passe devant eux en les bousculant, ils me retiennent mais je fais en sorte de descendre quand même.

Je crie le nom de ma sœur jusqu’au moment où j’entends sa douce voix… du coup le policier me lâche et je cours vers elle.

Je vois Logan et Hayden pratiquement inconscients, voir complètement inconscients et Naya qui a l’air d’aller plutôt bien.

Je la détache, elle est toute engourdie mais elle me saute dans les bras, je la serre très fort puis nous remontons.

Elle reste auprès de Logan qui est en train de se faire emmener par le Samu. On les suit à l’hôpital mais avant de partir Naya s’est mise à courir dans toute la maison, sûrement à la recherche de quelque chose.

Elle revient tout sourire avec son téléphone dans les mains.

Son copain est sur un brancard mais elle, elle pense à son téléphone, aaaah elle m’a manqué …

PDV NAYA

Le cauchemar touche à sa fin !

La seule chose que je souhaite désormais c’est que Logan et Hayden n’aient rien de grave, ça serait trop dur de le supporter après tout ça.

On va prendre un abonnement à l’hôpital à force !

Je suis dans le camion avec mon bébé et Tyler est parti avec Hayden.

Je lui tiens la main, il me sourit faiblement, toujours le sourire celui là.

Je l’embrasse tendrement ce qui le fait sourire encore plus, trop mignon.

(…)

J’ai appelé ma famille et mes amis, ils se sont tous mis à pleurer en entendant ma voix, c’était trop touchant, moi qui m’étais dit d’arrêter de pleurer et bien je n’ai pas réussi…

On a décidé de ne pas reprendre la route tout de suite car nous étions tous fatigués.

Les garçons vont mieux, ils ont été soignés et ils doivent juste reprendre beaucoup de forces.

J’ai un peu de mal à réaliser que je vais enfin pouvoir rentrer chez moi. Je vais retrouver mes amis, ma famille, tout, je vais reprendre ma vie !

Après un long mois d’absence je vais faire mon grand retour…

/ Vingt trois heures /

J’ai prévenu tout le monde que j’allais réellement bien et que j’étais avec Logan. Ils m’ont tous harcelés de messages, je trouve ça trop mignon.

Ils veulent que je rentre tout de suite mais il faut qu’on se repose un peu et qu’on se retrouve avec Logan.

L’hôtel n’est pas super spacieux mais ce n’est pas grave tant que je suis avec lui. Il me tient la main et ne me lâche plus.

Je crois que ce qu’il s’est passé c’est comme un mal pour un bien, car nous sommes plus proches que jamais.

Nous sommes tous les deux allongés sur le lit côte à côte.

Il me regarde avec un énorme sourire mais j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui se cache derrière celui ci… sûrement la fatigue.

– Putain, j’ai cru qu’on allait pas s’en sortir… Avouai-je en posant ma main sur la sienne.
– J’ai merdé … Tu m’as vraiment manqué ! Je n’en pouvais plus sans toi. Tu sais, je t’aime Naya !

Mon sourire s’agrandit, mes yeux pétillent.

Il m’a dit les mots que j’ai toujours attendus de la bouche de la personne que j’aime réellement et ce jour arrive enfin !

Je m’approche de lui, je l’embrasse et je lui murmure un « moi aussi » entre deux souffles.

Il met ses mains sur mes joues et me recule la tête, il la rapproche une seconde fois de sa bouche, je ferme les yeux sauf qu’il me chuchote à l’oreille « Je n’ai pas entendu ».

– Je t’aime aussi ! Affirmai-je avec un énorme sourire.

On s’embrasse encore et encore.

On se retrouve, ça fait tellement longtemps franchement.

Je suis tellement heureuse d’être dans ses bras, du fait qu’il m’ait dit je t’aime, que je vais pouvoir rentrer chez moi. Tout rentre enfin dans l’ordre.

Le bonheur n’est plus très loin ….

– Je pensais que tu m’avais oubliée la dernière semaine…
– Toi aussi, le message que Liam a envoyé avec ton portable m’a fait douter…
– Tu es bizarre… est ce que ça va ? Demandai-je en le voyant pâlir.

Je ne sais pas pourquoi mais quand je lui ai dit que je pensais qu’il m’avait oubliée il est devenu pâle et il a commencé à se craquer les doigts…

Je n’aime pas trop ce genre de réaction, ça cache quelque chose qui ne va sûrement pas me plaire !

– On en parlera en rentrant ! Autant profiter pleinement de nos retrouvailles … Puis, j’ai mal au ventre. Réplique t-il en me tournant le dos.
– Tu as commencé, tu finis ! Soufflai-je en le mettant face à moi.
– Quand tu as envoyé le message à ta mère, j’étais vraiment mal parce que je pensais que tu voulais rompre…
– Je le sens mal…
– Je sortais beaucoup et je faisais n’importe quoi, puis… J’ai dérapé avec une fille un soir… Expliqua Logan en baissant les yeux.

Ascenseur émotionnel.

Je passe de la joie à la tristesse en peu de temps.

Finalement il a bien profité en mon absence.

Putain je ne comprends pas les personnes impulsives qui n’attendent pas les explications et qui font tout sur un coup de tête comme ça, voilà où ça mène !

On a failli mourir tout les deux, j’avais vraiment peur pour lui mais aussi pour moi, je ne voyais plus le bout de ce cauchemar, Liam nous avait abandonnés dans cette maison, on aurait pu y rester un bon bout de temps, on a eu beaucoup de chance !

Mais non, il faut que Logan gâche tout, bordel je suis vraiment crevée, tout ça m’énerve.

Je le regarde avec dégoût, c’est bien la première fois que je le regarde de cette manière. Mes yeux menacent de laisser couler mes larmes mais je ne vais pas pleurer devant lui, il ne mérite pas mes larmes.

Il m’avoue qu’il m’aime et quelques secondes après il me dit qu’il m’a trompée, je suis censée le prendre comment ? M’aime t-il vraiment ? Ou a t-il dit ça seulement pour se faire pardonner ? Encore une fois, je ne sais pas quoi penser !

– Putain tu es trop con ! Crachai-je.

Cliquez ici pour lire la suite !

 

Laisser un commentaire