Il n’était pas celui que je croyais : Chapitre 47

Je n’ai rien à quoi me raccrocher à part la parole de Liam qui sonne faux dans ma tête alors que c’est peut être la triste vérité… 

Une semaines de plus, quatre semaines… un mois entier !

Ça commence à faire long, vraiment long !

De toute façon, je n’ai plus d’espoir que quelqu’un me trouve car je sais très bien que tout le monde a abandonné les recherches et qu’ils attendent patiemment que je revienne de mon « Break ».

Ils sont tous cons.

J’avais réussi à renouer un lien avec Liam même si c’était juste pour me sentir bien, mais là, je n’y arrive plus.

Le fait de savoir que plus personne ne me soutient, plus personne ne me cherche… Ça me fait tellement de peine que je n’ai envie de rien faire, même si je suis enfermée dans la chambre comme d’habitude, pour une fois ça ne me dérange pas.

Je n’ai envie de voir personne, encore moins la personne qui est coupable de toute cette merde !

Il rentre quand même sans arrêt dans la chambre alors que je l’envoie bouler à chaque fois.

Cette fois je ne dis rien, je le laisse rentrer tout en le fusillant du regard.

– Alors ? Tu es fier de toi ? C’est ce que tu voulais non ? Lancais-je d’un ton glacial.

Il ne répond pas, il se contente de me regarder niaisement.

– MAIS RÉPONDS MOI PUTAIN ! ASSUME TES ACTES UN PEU. M’énervai-je face à son calme fou.

Ok je m’énerve seule mais il fallait que ça sorte.

J’aime bien avoir le dernier mot certes, mais j’aime bien les personnes qui ont du répondant car sinon ce n’est pas drôle… Autant faire un monologue en parlant au mur quoi !

Généralement, il m’aurait tué avec des mots car il n’a pas la langue dans sa poche comme moi mais là, comme il sait qu’il est fautif, il ne répond rien et ça m’énerve encore plus !

– Tu sais très bien ce qu’il en est ! Dit-il avec une voix calme, bien trop calme à mon gout.
– Je veux l’entendre de ta bouche !
– Je suis assez fier du fait que Logan ne te parle plus et j….

Je l’ai claqué !

C’est parti tout seule mais j’en avais envie depuis pas mal de temps.

Il me regarde avec incompréhension en se tenant la joue, puis il fait son petit sourire en coin du gars taquin.

– Ennn, tu as de la force en vrai. Dit-il en étant surpris et amusé par mon geste.
– Ta gueule ! Riai-je quelques secondes avant de reprendre mon sérieux : Ce n’est pas drôle.
– C’est pour ça que tu rigoles… Murmure t-il en me souriant.

(…)

J’ai passé mes nerfs sur lui et franchement ça m’a défoulée.

J’ai mis toute ma haine dans la claque que j’ai écrasé sur son visage, ça m’a en quelque sorte libérée de la colère que j’avais en moi.

On a discuté pleinement tous les deux de pleins de choses plus ou moins sérieuses.

Je n’arrive toujours pas à me faire à l’idée que le garçon que j’ai en face de moi, le garçon qui se confie à moi, qui me réconforte et qui me fait rire parfois peut aussi être le noyau de mon cauchemar.

Décidément, je casse son couple avec Victoria donc il casse le mien, chacun son tour en fait…

Il est assez tôt encore pour le moment, on est tout juste en début d’après midi.

Il me propose de sortir mais pas pour faire quelque chose de « normal », enfin je me dis qu’en proposant ça il doit avoir des idées derrière la tête et ça me dérange !

/ Quinze heures /

On arrive sur une piste qui est assez haute.

Toutes les marches qu’on a montées pour arriver jusqu’ici je ne vous dis pas… Heureusement que Liam m’a portée pendant un temps.

Ça me fait plaisir de faire ça car j’en ai jamais fait et ça doit être vraiment bien mais j’aurais aimé le faire dans un autre contexte car là, j’ai juste envie de monter dedans pour prendre la direction de chez moi…

On s’approche de l’hélico’, car oui on va faire un tour d’hélicoptère.

On met nos coques sur nos oreilles et le conducteur démarre.

Petit à petit nous prenons de l’altitude et le paysage est de plus en plus beau.

C’est sûr que ça change de Bordeaux …

Pendant tout le trajet, enfin une bonne partie, il avait la main sur ma cuisse. Je viens juste de m’en rendre compte et je l’enlève !

J’étais tellement émerveillé par le paysage et par ce que le pilote disait que je ne faisais pas attention au reste.

Je savais bien que cette sortie en hélico’ ne serait pas seulement histoire de sortir. Il s’imaginait sûrement que j’allais lui tomber dans les bras mais au cas où il ne le sait pas je ne suis pas une personne qu’on achète.

Il me considère comme une personne différente des autres filles et pourtant il essaye de m’en mettre plein les yeux pour que je lui tombe dans les bras, sauf que non.

(…)

On est sur le chemin du retour et un grand blanc s’est installé entre nous.

Je n’ai pas envie de lui parler, il m’a vraiment énervée avec sa tentative de rapprochement dans l’hélico.

J’ai vraiment l’impression qu’il est sympa avec moi juste pour que je finisse dans ses bras alors qu’il n’aura rien d’autre que de l’amitié et encore quand je rentrerai je ne suis pas sûre de vouloir encore le voir…

– Bon… Tu as quoi à faire la gueule ? Demanda Liam agacé.
– Je ne fais pas la gueule.
– ça se voit !
-Tu m’a soûlée. Tu as essayé de faire quoi dans l’hélico’ ? Tu crois que je suis une meuf facile qu’on achète comme ça ? Genre tu va m’acheter un diamant, je vais t’épouser ? Mais réveille toi, au bout d’un moment arrête et réfléchis !

(…)

La discussion s’est terminée par des haussement de voix à n’en plus finir.

Pour le coup, c’était à celui qui aurait le dernier mot et je l’ai eu car j’avais raison alors que lui non.

Je lui ai dit des centaines de fois que je ne ferai rien avec lui même si Logan m’a oubliée, ce n’est pas une raison valable.

En rentrant à la maison, on retrouve ses « amis » assis dans le canapé à délirer et fumer, ils rigolent comme des cons avec leur gros yeux complètement éclatés ! Ils tournent le regard vers nous et l’un des deux gars ouvre la bouche pour sortir des choses qu’il aurait pu garder pour lui.

– Frère enferme là dans la chambre qu’elle ne fasse pas chier et viens avec nous. Ria Joey en tendant sa clope à Liam.
– Vous ne deviez pas rentrer ? Demanda Liam.

Il a l’air surpris de leur présence.

– On part bientôt.

Le deuxième gars s’approche de moi et commence à me tirer par le poignet en me dirigeant vers les escaliers pour, sûrement me remettre dans ma chambre.

Parfois je me demande si ils savent que je suis une personne bien réelle, humaine et pas un animal, même un animal sortirait plus que moi….

– Putain mais lâche moi ! M’énervai-je en le frappant pour qu’il me lâche.

Il voulait m’en mettre une sauf qu’il m’a loupée, je crois qu’il me voit en double vu son état !

Je n’ai pas pu m’empêcher de rire car avec l’élan qu’il a pris, il est tombé.

Liam a légèrement rigolé et on est montés tous les deux dans la chambre.

Je ne vois pas pourquoi il traîne avec des gens comme ça.

(…)

Liam m’a laissé sa tablette mais il a bloqué les réseaux sociaux et tout, la seule chose que je peux faire c’est jouer aux jeux qui sont dans sa tablette, pas très intéressant…

Lui, il regarde un match de rugby.

Je n’aime pas trop donc je ne regarde pas.

On se parle de temps en temps mais vu la dispute de tout à l’heure c’est tendu et c’est de sa faute !

– Tu as entendu Liam ? Demandai-je avec une lueur d’espoir dans les yeux.

On a entendu comme un bruit de fenêtre qui se cassait.

A mon avis, c’est seulement les garçons vu qu’ils n’étaient pas au top de leur forme, mais Liam m’a dit qu’ils étaient partis depuis un moment déjà.

Il se redresse directement et se dirige vers la porte.

– Ne bouge pas Naya !

Il est marrant, comme si j’allais l’écouter ! Je veux voir ce qu’il se passe moi.

Liam avance et je vois qu’il sort une arme de son pantalon.

Je… Je ne sais pas quoi dire en fait…

– MAIS…

C’est le seul mot qui est sorti de ma bouche. Je sais, ce n’est pas très explicite mais bon…

Liam se met à courir dans ma direction, en arrivant à mon niveau il colle sa main sur ma bouche et me fait signe de me taire.

J’ai un petit espoir tout au fond de moi qui me fait penser que c’est peut être quelqu’un qui vient me chercher, peut être… je l’espère en tout cas !

Il continue de descendre et je fais de même.

Quand on arrive dans le salon il pointe son arme sur la personne en face de nous sauf qu’il a aussi une arme.

D’où est ce qu’ils sortent ça ? Ce n’est pas comme ci c’était normal de se balader avec une arme !

– Logan. Dis-je surprise mais rassurée.
– Naya, viens ! S’écria Logan en me tendant sa main.

Je fais quelque pas dans sa direction mais Liam met son bras devant moi pour m’en empêcher.

Je peux apercevoir de la rage et de la haine dans leur yeux, ils se regardent comme si ils étaient vraiment prêts à se tirer dessus…

– NAN ! Hurla Liam en me reculant pour que je me retrouve derrière lui.
– Ne crie pas c’est bon !
– Tu t’es bien foutu de ma gueule connard va ! Dit Logan sèchement.

Liam s’approche dangereusement de Logan.

J’essaye de les stopper l’un et l’autre mais ils sont vraiment incontrôlables.

A tout moment ça peut déraper, je prends peur…

– Ne joue pas avec moi quand je suis armé, tu ne sais pas de quoi je suis capable. Annonça Liam pour provoquer Logan.

Je continue d’écouter la conversation et en même temps, j’essaye de les freiner.

Ça fait bizarre de voir deux garçons se battre pour moi. Ok ils ne se battent pas… mais qu’est ce que je dis, bien sûr que si, ils ont une arme portée l’un sur l’autre, ils vont s’entre tuer !

Ça va vraiment trop loin.

On ne règle pas ses problèmes en collant une balle dans la tête de l’autre ou en le frappant, ça n’arrange rien, à part la prison tu ne gagnes pas grand chose en faisant ça.

En gros dix minutes d’adrénaline pour dix ans de prison, personnellement je sais ce que je choisis !

Je suis proche de la baie vitrée, tellement proche que quelqu’un de l’extérieur me tire en dehors de la maison en courant.

Je cours aussi bien que je ne sais pas où je vais, j’ai failli tomber mais je me suis rattrapée à Hayden, car c’est lui qui m’a sortie de là. S…

PAM….

Je n’ai pas rêvé, j’ai bien entendu le bruit d’un tir là ?

Je regarde Hayden avec un regard plein de peur.

Je continue de courir mais en sens inverse, pour aller voir qui a tiré sur qui.

Il me retient en me soulevant, mes pieds quittent le sol et mes bras sont bloqués par les siens, je ne peux pas bouger ni aller là où je veux, j’ai seulement ma voix pour crier.

Je m’effondre au sol dans ses bras. Je ne sais pas qui est touché mais c’est trop pour moi…

Il m’allonge dans la voiture qui est garée juste devant la maison.

Il est toujours avec moi et je suis encore dans ses bras.

Je regarde fixement la maison attendant que Logan y sorte.

La porte s’ouvre et je vois…

Cliquez ici pour lire la suite !

 

Laisser un commentaire