Il n’était pas celui que je croyais : Chapitre 31

J’avance doucement vers lui, quand je suis assez proche, je met mes bras autour de son cou et je lui murmure un « désolé » dans l’oreille ( je suis derrière lui ) ce qui le fait sourire.

Il me fait basculer par dessus le canapé pour que je me retrouve sur lui et on s’embrasse tendrement comme pour nous excuser mutuellement de nous être emportés.

Je vais passer directement au jour où je pars chez Eden.

C’est à dire une semaine plus tard.

Déjà une semaine de vacances écoulés… ça passe troooop vite.

La semaine dernière c’était soirée sur soirée, j’étais tout le temps avec Logan, chez l’un ou chez l’autre.

On est Lundi vingt six Octobre et c’est le jour du départ vers Paris.

Mon train est à quatorze heures, j’arriverai là bas en début de soirée.

Logan ne répond pas à mes messages depuis hier, ça m’éneeeerve, on ne s’est même pas dit au revoir, franchement je suis dégoûtée de son comportement !

/ treize heures /

Je pars dans une demi heure.

Logan ne répond toujours pas, je crois que mon téléphone va finir dans le mur…

Je fais les cent pas dans mon salon.

Shanon essaye d’attirer mon attention mais je ne l’écoute pas, jusqu’au moment où Tyler m’attrape les bras et me plaque au canapé.

– Tu te calme ! Dit-il de façon ferme.
– Mais laisse moi !
– Tu devrais monter. Ajoute t-il en me faisant un clin d’œil.

Je monte dans ma chambre, il me reste quelques trucs à mettre dans ma valise.

J’ouvre ma porte et je vois qui ? Le gros Logan affalé dans mon lit avec un grand sourire. Il vient comme ça normal alors qu’il m’ignore depuis hier.

– J’ai envie de te taper, arrête de sourire !
– Oula Danger. Rétorqua Logan en riant.

J’allais lui répondre car évidement je ne vais pas lui laisser le dernier mot mais celui ci en décide autrement.

Il s’avance vers moi, me prend sur son épaule et me jette violemment sur mon lit tout en rigolant.

Je vais le tuer !

– Putain T…

Il m’embrasse pour me faire taire, c’est sûrement le seul moment ou je n’apprécie pas ces baisers !

J’essaye de le repousser ou de me reculer mais il me retient.

– Comment je suis trop fort. Se vanta Logan.
– Tu m’expliques ton délire ?!
– Je voulais te faire une surprise, te faire croire que j’avais oublié que tu partais et tout sauf que c’est moi qui t’emmène. Tu ne va pas te débarrasser de moi aussi facilement.
– Toi et tes idées à la con. Murmurai-je.

Son sourire est malicieux, il est fier de lui !

Il m’embrasse délicatement le bord des lèvres puis descend doucement dans mon cou. Il me fait mal ce qui me fait grimacer, lui il rit et continue son œuvre alors que je lui ai dit d’arrêter ça.

Je déteste quand il fait son gamin comme ça, aller chez Eden avec un suçon dans le cou ça saoule.

Et dire que je n’aurais pas de bisou pendant une semaine, alalala comment je vais faire !

– Tu fais chier sérieux ! Criai-je.
– Au cas où tu m’oublies.
– Je ne risque pas de t’oublier, tu es tellement chiant !

/ treize heures trente /

Ma valise est fin prête.

Je dis au revoir à tout le monde puis je pars rejoindre Logan dans sa voiture.

– En route mauvaise troupe. Annonça mon petit ami sur le ton de l’humour.
– Qu’il est drôle cet enfant !
– Tu es méchante ! Dit-il en boudant.

Il regarde fixement la route en faisant semblant d’être énervé.

Je lui tire les joues, tout ce qu’il déteste.

– Non mais je t’aime bien au fond. Dis-je en riant.

(…)

On est arrivés à la gare.

Logan et moi on se dit au revoir, fidèle à nous même en nous chamaillant, il va me manquer malgré tout.

Eden m’a envoyé plusieurs messages pour me dire de ne pas louper mon train, il sait très bien que je suis souvent en retard, mais pour le coup je suis dans les temps.

Logan met ses mains sur mes hanches pour me rapprocher de lui et me vole un petit baiser.

– Tu m’appelles quand tu arrives ! Ordonne t-il.
– Moooh, il s’inquiète, c’est mignon !
– Ben oui ! Qui est ce que je vais faire chier si tu n’es plus là ? Demanda Logan pour rire.
– ah ouais ? D’accord.

J’essaye d’enlever ses mains qui sont autour de mes hanches mais je n’y parviens pas ce qui le faire rire évidement. A chaque fois j’essaye de lutter mais j’échoue !

On arrête de faire les cons sinon je vais vraiment louper mon train.

On se fait un énorme câlin, le contact de son corps contre le mien me fait automatiquement sourire. Il prend ma tête entre ses grosses mains, en écrasant bien mes joues, affiche un grand sourire moqueur et m’embrasse, aaaah je fooonds.

/ Éclipse du trajet /

Je suis enfin arrivée, alala c’était long, je n’aime pas prendre le train.

Sur le quai je regarde partout autour de moi pour trouver Eden mais je ne le vois pas, il ne m’a quand même pas oubliée ?

J’avance doucement avec ma valise, un peu paniquée et perdue… quand je sens que quelqu’un met ses mains sur mes yeux, instinctivement je souris.

Je lui enlève ses mains froides, me retourne et lui saute dans les bras.

– Edenouuuuu !
– Yeeeah.

On continue de parler.

Je suis toujours dans ses bras, il m’a portée jusqu’à la voiture.

/ Vingt deux heures /

On est allés manger dans le centre tous les deux, pour nous retrouver, nous raconter les derniers potins de nos vie.

Il n’a pas changé, je peux toujours lui dire tout, il m’écoute et il sait quoi me dire quand j’ai besoin de quelconque conseil.

Sa maison est vraiment très jolie.

La décoration est moderne, dans les tons gris/blanc. Un salon avec une grande baie vitrée qui donne sur un beau jardin avec une balançoire et une cabane en bois.

On monte dans sa chambre.

Elle est grave grande, il y a un canapé lit, un grand lit deux places, son bureau qui est plein de bordel, une armoire.

Enfin breef une chambre d’ado.

On va directement se coucher parce que le train m’a vraiment fatiguée.

Je dors dans le canapé lit par respect pour Logan, en parlant de lui, il n’a pas arrêté de m’envoyer des messages en me gueulant dessus parce que je ne l’ai pas appelé pour lui dire que j’étais arrivée, hahaha il s’inquiète trop.

Même si il est un peu tard, je descends dans son jardin pour appeler Logan sinon il va me harceler de messages.

/ APPEL LOGAN /

– Bébouuuu ! Dis-je pour me faire pardonner.
– Heureusement que je t’ai dit de m’appeler dès que tu arrives toi !
– Oh mais c’est bon. Je t’appelle là que je sache.
– Même quand tu es loin tu me fatigue, alala.
– Eeeeeh, je vais raccrocher tu vas voir !
– Tu fais ça et ce n’est même pas la peine de rentrer, tu ne seras plus la bienvenue ! Répondit Logan en me menaçant.
– Mdddr plus con tu meurs !
– Allez va dormir, tu en a besoin chouux !
– Bonne nuit mon loup !

/ FIN APPEL /

On continue de s’envoyer de nombreux messages.

C’est en me repassant notre conversation dans la tête que je m’endors.

Cliquez ici pour lire la suite !

 

Laisser un commentaire