Il n’était pas celui que je croyais : Chapitre 1

Aujourd’hui, je me lève de super bonne humeur, pourtant il est seulement sept heures du matin, mais j’ai tellement hâte de partir que même le fait de me lever tôt ne me dérange pas.

Je vais donc déjeuner.

Je prends de la brioche et un verre de jus d’orange, ensuite je monte prendre ma douche et me brosser les dents, puis je m’habille, je décide de mettre une robe bleu ciel, c’est une robe patineuse.

Je repasse un coup de lisseur sur mes cheveux.

Je me maquille légèrement, c’est à dire un peu de mascara, on est en été ça ne sert à rien de faire trop et je file finir ma valise puis VAMOS EN ESPAGNA !

(…)

Il est sept heures quarante et je dois partir pour la gare à huit heure, comme mon train est à huit heures vingt, ça va je suis dans les temps !

Mon cher Tyler dort, et oui il ne va pas se réveiller à sept heures pour moi mais bon comme je suis mignonne, je ne vais pas partir sans lui dire au revoir.

Je descends ma grosse valise et mon sac en bas puis je remonte en courant en direction de la chambre de mon frère, il va me tuer je crois.

J’ouvre sa porte, je cours, lui saute dessus et crie.

– EHHH, LE GROS JE PARS BIENTÔT, AVOUE JE VAIS TE MANQU… Dis-je en criant au creux de son oreille gauche.

il ne m’a pas laissé le temps de finir qu’il m’a jetée par terre, cet enfant est mal poli .

– TA GUEULE PUTAIN ! Dit-il en hurlant.

Il a une tête… c’est vraiment horrible, il n’est pas beau au réveil !

il a les yeux à moitié fermés et ses cheveux…, ses cheveux sont tous debouts genre comme si il s’était pris un coup de jus !

Évidement, je n’ai pas pu m’empêcher de rire !

Il n’a pas du apprécier car il s’est levé à une vitesse folle, je n’ai rien compris et il m’a prise en sac à patates, comme il fait toujours, il court dans la maison vers les escaliers.

Je lui donne des petites tapes en criant pour qu’il me lâche.

– LÂCHE MOI LÀ, JE VAIS ETRE EN RETARD À CAUSE DE TOI ! M’écriais-je.
– La blague quoi, la meuf elle vient me réveiller et elle croyait que j’allais la remercier ? Répondit Tyler en riant.

Il est vraiment trop bête le matin !

Il ne supporte pas qu’on le réveille tôt surtout quand nous sommes en vacances, enfin… je crois que vous avez remarqué !

– Non mais allez ne déconne pas, je viens de manger en p… NON MAIS TU VAS OU LA ? Dis-je quelque peu paniquée.

Monsieur se dirige vers le jardin… ça pue ça !

Il ne me répond rien et continue d’avancer, j’ai peur, il est vraiment capable de me jeter dedans malgré le fait que je vais être en retard.

Il se décide enfin à me poser mais il me tient les bras dans mon dos et me pousse vers la piscine.

– Non mais non, ne fait pas ça ! Soufflais-je.
– Et pourquoi pas ? Dit-il sur un ton narquois.
– Je vais le dire à ton père. Répliquai-je de façon ironique.
– Ah ouais ?

Il s’avance de plus en plus.

– Fuuuuuu, tu veux quoi ? Demandais-je.

C’était soit je fais ce qu’il me dit soit il me jette dans la piscine sans remord, c’est toujours comme ça mais comme là je n’ai pas le temps, je décide de me plier à ses demandes…

– Fais moi mon petit déjeuner, sale esclave ! Ordonna Tyler.
– Non mais je n’ai pas le temps là !
· Ok ok. Répondit-il amusé tout en s’avançant encore plus près du bord.

Je me voyais déjà tomber dans l’eau mais je ne voulais vraiment pas, déjà en temps normal, je ne supporte pas qu’on me jette dans l’eau mais alors là, sachant que je n’ai pas le temps…

– C’est bon ok !
– Tu ne peux pas me résister ! Ricane t-il.

Je ne réponds rien car il m’énerve et je vais vraiment finir par être en retard par sa faute.

Sous aucun prétexte je ne louperais mes vacances en Espagne !

– Naya, tu es prête ? On va bientôt partir dépêche toi ! Dit ma mère avec un ton strict.
· Oui mais Tyler me retarde. Souriais-je.

Il me donne un coup dans le ventre, sûrement pour que je comprenne que je dois me taire, ce qui me fit pouffer de rire.

– Vous êtes vraiment chiants tout les deux ! Soupira ma maman.

On s’est regardés choqués, en faisant comme si on n’avait rien fait.

Bref, je lui fais son petit déjeuner en quatrième vitesse !

(…)

Il est huit heure cinq, je suis en retard à cause du gros bien sûr, il est content de lui en plus.

Il vient vers moi, me prend dans ses bras et me fait voler, il me fait des bisous baveux partout.

Un vrai gamin celui ci.

– Tu va me manquer mon amour de grosse.
– Comment je vais être bien sans toi ! Répliquais-je en souriant.

Il m’a poussé et je suis tomber dans le canapé, il rigole en plus !

Il ne contrôle pas sa force je crois.

– DÉPÊCHE TOI SI TU NE VEUX PAS LOUPER TON TRAIN ! Hurla ma mère.

Je fais un dernier petit coucou à Tyler puis j’ai claqué la porte pour sortir. Je suis partie en courant vers la voiture.

Je trouve ça dommage de ne pas avoir pu dire au revoir à Shanon, elle va être triste quand elle va se réveiller.

(…)

Nous sommes enfin arrivés à la gare, il est huit heures dix-neuf.

Je cours sur le quai, je dis vite fait au revoir à ma famille puis je monte directement dans le train.

– Ne fais pas de bêtises !
– Ce n’est pas son genre. Reprit Julien en riant.

Il est comme son fils, toujours à me taquiner et je dois dire que je me sens bien en sa compagnie, il a un côté rassurant et très protecteur.

– Non du tout ! Bref il faut vraiment que j’y aille là ! Bisous bisous.

Je monte dans le train, je m’installe, je prends mes écouteurs et mets ma musique !

ECLIPSE DU TRAJET

C’était long.

Je me suis endormie pendant pratiquement tout le trajet !

(…)

Je suis arrivée devant la fameuse maison où je vais passer deux semaines !

Je rentre directement sans vraiment trop réfléchir et en pensant être la première arrivée sauf que…

Cliquez ici pour lire la suite

Laisser un commentaire