Eleanor, Un monde magique et un amour troublé : Chapitre 8 ~ Tomber

[…]

Lundi 13 Octobre _ 22h30

J’étais allongée sur mon lit quand je voulu avoir confirmation des propos de Hayden comme quoi Aaron ne me laissera pas me tuer.

Je me levai du lit, ouvris la fenêtre et me mis debout sur le rebord, j’hésitai un instant puis fermai les yeux et me laissai tomber.

[…]

Je sentis le vent dans mes cheveux, cet instant m’avait paru une éternité, puis d’un coup je sentis quelqu’un me rattraper, je sentis des bras qui me tenaient fermement.

.: Tu peux me dire ce qui te prend de sauter de ta fenêtre comme ça ?

Moi: Je voulais confirmer quelque chose ! Et heureusement que ça a été confirmé !

.: Tu vas m’expliquer ? Tu aurais pu te tuer.

Moi: J’aurais pu me casser quelque chose c’est tout !

.: Il faut qu’on parle.

Moi: J’ai beaucoup de questions Aaron..

Il fit un grand bond et nous étions de nouveau dans ma chambre.

Aaron: Tu vas me dire maintenant qu’est-ce qui t’es passé par la tête ?

Moi: Je voulais savoir si tu tenais à moi.

Aaron: Je…c’est moi qui dois te tuer sinon je serai maudit.

Moi: Et si je te dis que j’ai envie de mourir là maintenant, tu me tuerais ?

Aaron: Non, après il faudra que je cherche une autre personne pour me nourrir.

Moi: Je te rappelle que ça fait une semaine que tu ne t’es pas nourri de mon sang donc tu peux très bien t’en passer.

Aaron: Tais toi.

Moi: Donne moi une bonne raison de ne pas me tuer à part pour mon sang.

Il se mit à faire les cent pas dans ma chambre, il était énervé ça se voyait et je savais que c’était de ma faute mais j’avais besoin de savoir.

Aaron: Tu veux vraiment savoir la raison ?

Moi: Oui.

Aaron: Parce que je tiens à toi bordel, au fil des années je me suis attaché à toi, je te connais depuis que tu es toute petite.

Je ne répondis pas, j’étais comme bouche-bée, je ne pensais pas vraiment qu’il pouvait tenir à moi…

Aaron: ÇA TE VAS COMME RÉPONSE ?

Moi: Oui ça me va. Mais arrête de crier s’il te plaît.

Il s’approcha de moi rapidement ce qui me fit me coller au mur.

Aaron: Depuis que tu as trois ans je viens te voir chaque nuit, je t’ai choisie toi pour me venger mais au fil du temps j’ai commencé à regretter parce que je m’attachais à toi, je ne voulais pas mais je n’arrivais pas à m’en empêcher, vers l’âge de tes sept ans je t’ai avoué qui j’étais et tu n’avais même pas peur de moi, tu me faisais même rire mais je ne voulais pas que tu gardes ces souvenirs. Puis je me suis interdit d’avoir des sentiments pour toi, même pour n’importe quelle humaine, je n’en ai pas le droit.

Aucune réponse ne sortait de ma bouche, j’avais bien entendu tout ce qu’il m’avait dit mais j’étais quand même restée sur le mot «venger»…

Aaron: Je te regardais chaque soir t’endormir, tu as toujours été adorable, mignonne et très jolie. Je n’aurais pas du m’inscrire dans ton lycée c’est à cause de ça qu’on en est là aujourd’hui… Mais j’ai pas pu m’en empêcher, je voulais avoir un œil sur toi tous les jours, je voulais devenir ami avec toi. Mais tout ça ce n’est pas moi, c’est le rôle de mon cousin, moi je suis le méchant.

Moi: La preuve que non puisque tu veux aussi me protéger.

Aaron: Peut-être mais lui il sait tout gérer, sa soif, ses émotions…Moi non, il suffit que je sois beaucoup trop énervé et je tue n’importe qui sur mon passage.

Moi: Mais tu peux apprendre à gérer tout ça et Hayden t’aidera !

Aaron: Hayden ! Ne rêve pas ma jolie, Hayden me déteste et m’en veut depuis des années.

Moi: Tu n’as jamais été t’excuser, tu ne sais pas ce qu’il peut penser.

Aaron: Tu me saoules à avoir raison..

Moi: Je suis sûre que si vous vous expliquez tout rentrera dans l’ordre !

Aaron: C’est beau d’espérer !

Moi: C’est sur que si tu pars défaitiste ça ne fonctionnera pas.

Aaron: C’est bon j’irai lui parler.

Je me décalai et allai m’installer sur mon lit, il vint me rejoindre et s’allongea sur le lit.

Moi: Aaron, tout à l’heure tu as dit que tu m’avais choisie pour te venger…

Aaron: Oui et ?

Moi: Mais te venger de qui, de quoi ?

Aaron: Tu tiens vraiment à le savoir ?

Moi: Oui.

Aaron: Me venger de ton père.

Moi: Tu connais mon père ?

Aaron: Bien sûr, j’ai eu affaire plusieurs fois avec lui et à chaque fois il m’a embobiné, je faisais ma part du marché et lui ne la faisait jamais, je l’ai un jour menacé et lui a tué la fille que j’aimais. J’avais donc décidé que s’il avait une fille je la viderai de son sang et la tuerai.

Je déglutis avec peine… Je ne comprenais pas trop comment il pouvait connaître mon père.

Moi: Mon père a tué Artémise ?

Aaron: Comment tu la connais ?

Moi: Hayden m’a tout raconté…

Aaron: Non Artémise a disparu le jour de notre «mort», je l’ai recherchée pendant longtemps mais sans succès. Cette fille que ton père a tué s’appelait Clarisse.

Moi: Comment tu as rencontré mon père ? Je ne comprends pas.

Aaron: Tu te souviens que ton père était violent avec ta mère ?

J’acquiesçai, c’est même à cause de cela que nous avions déménagé.

Aaron: Ton père buvait le sang de ta mère Eleanor.

Moi: Tu rigoles là ? Non parce que si c’est un blague c’est vraiment pas drôle Aaron.

Aaron: Je ne rigole pas, ton père est un vampire Eleanor.

Moi: Mais je m’en serais rendu compte et on a jamais changé de ville.

Aaron: Nous savons très bien cacher notre jeu !

Comment ai-je pu faire pour ne pas me douter de quelque chose, j’entendais ma mère crier comme si on la frappait mais elle n’avait jamais de bleus, mon père ne changeait pas beaucoup physiquement et c’est vrai que des fois il sortait des phrases qu’on aurait dit sorties du moyen-âge (façon de parler).

Moi: Ma mère est au courant ?

Aaron: Je ne pense pas ou alors elle veut vous préserver.

Moi: Et donc depuis le début tu as prévu de me tuer pour faire souffrir mon père comme il t’a fait souffrir ?

Aaron: C’est ça mais comme je te l’ai dit je me suis beaucoup attaché à toi et je me suis rendu compte que rien ne pouvait atteindre ton père, même pas la mort d’un de ses enfants.

Moi: C’est horrible, tu es en train de dire que mon père ne m’aime pas ?

Aaron: Je suis désolé Eleanor mais c’est la vérité.

Une larme coulait le long de ma joue, je détestais mon père pour avoir fait du mal à ma mère mais c’était tout de même encore mon père. Mais depuis le début il n’en avait rien à faire de moi..

Je sentis le main d’Aaron sécher mes larmes.

Moi: Attends ça veut dire que les vampires peuvent avoir des enfants ?

Aaron: C’est rare mais possible pour une humaine d’avoir un enfant d’un vampire mais si c’est la femme qui est un vampire alors ce n’est pas possible.

Moi: Tu vas faire quoi de moi maintenant ?

Aaron: Te laisser vivre, je veux que tu vives le plus longtemps possible, mais j’ai aussi besoin de me nourrir, je ne pourrai pas changer d’un claquement de doigt.

Moi: J’ai besoin de dormir, je crois que j’ai eu beaucoup trop d’informations en une journée…

Je me mis sous la couette et m’allongeai, Aaron lui resta dans la même position et il me regardait.

Aaron: Endors toi, t’inquiète pas je ne te ferai pas de mal !

Je lui souris puis m’endormis.

Mardi 14 Octobre _ 7h10

Je me réveillai doucement, j’avais assez bien dormi même si la journée d’hier avait était forte en révélations…

Je me levai, allai prendre ma douche et je m’habillai.

Je descendis pour déjeuner et vis Aaron à table avec ma mère..

Maman: Aaron vient d’arriver, il va t’emmener au lycée parce que ton frère commence plus tard.
Moi: Tu sais maman je suis grande je peux y aller à pied ou même en bus !
Maman: Maintenant qu’il est là pas la peine !
Moi: Ouais !

Je leur fis la bise, puis nous déjeunâmes avant de partir en moto au lycée.

-Au lycée-

Je descendis de la moto suivie d’Aaron, j’allais traverser et une voiture arriva vite vers moi, je sentis qu’on me prenait le bras et qu’on m’entraînait plus loin….tout ça s’était passé très vite.

Aaron: T’es folle ou quoi, tu aurais pu te faire renverser.

Moi: Mais il n’y avait personne quand j’ai regardé..

Aaron: Heureusement que j’étais là.

Moi: Merci..Aaron.

Aaron: Ouais bah fais attention je ne serai pas toujours là !

Nous traversâmes, je cherchais les autres mais nous étions arrivés en avance donc ils n’étaient pas encore arrivés.

Moi: Tu es resté longtemps hier soir ? Après que je me sois endormie ?

Aaron: Un peu, je t’ai regardé dormir et tu ronfles ma belle !

Moi: Quoi ? Moi je ronfle ?! Tu rigoles mon gars, j’ai jamais ronflé de ma vie.

Aaron: Ahah c’est drôle comme tu crois à tout !

Moi: C’est vraiment pas drôle Aaron.

Aaron: Si c’est drôle et moi je suis toujours drôle !

Moi: Rêve pas hein ! Jamais tu m’as fait rire !

Aaron: Tu veux que je te fasse rire ?

Moi: Surprends moi !

Aaron: Tu n’aurais jamais dû dire ça !

Je vis un grand sourire se dessiner sur ses lèvre, j’avais dû faire une bêtise en disant ça effectivement !

Une fois toute la bande arrivée Aaron était allé rejoindre ses amis ainsi qu’un groupe de filles.

Eva: Bon alors vous séchez les cours comme ça vous !

Hayden: Je ne lui ai pas vraiment laissé le choix à vrai dire !

Sarah fit une tête bizarre et elle fixait Hayden.

Hayden: C’est bon Sarah tu peux parler devant Eleanor, elle est au courant.

Sarah: Tu l’a mise au courant de tout ? Même pour nous ?

Hayden: Oui, elle sait tout.

Moi: Enfin je ne savais pas que vous pouviez parler par télépathie !

Jonathan: Ah ouais c’est trop cool ça !

Hayden: C’est un petit truc qu’on a réussi à développer, tous les vampires ne savent pas le faire !

Sarah: Tu aurais tout de même pu nous consulter avant de tout lui dire.

Hayden: Excuse moi Sarah, c’est vrai j’aurais dû.

Hugo: Bon c’est bon Sarah tu ne vas pas en faire tout un plat, et puis c’est mieux qu’elle soit au courant au moins si on a envie de la bouffer elle ne sera pas surprise !

J’avais du pâlir d’un coup à cause de ce qu’il venait de dire car il se mit à rire.

Hugo: Je déconne Eleanor, on a le même régime que Hayden ! Tu aurais vu ta tête !

Moi: Mais ce n’est pas drôle !

Jonathan: Donc tu sais aussi que Aaron est un vampire ?

Moi: Oui…vous pensez qu’il va changer ? Qu’il va arrêter de boire mon sang ?

Hayden: Ça on ne sait pas, ça ne dépendra que de lui…

Eva: Bon si on arrêtait un peu de parler de ça ? Tout le monde vient à la fête de Hayden Samedi soir ?

Rachel: Oh que oui !

Tout le monde acquiesça et se tourna vers moi.

Eva: Tu viens aussi Eleanor ?!

Moi: Euuuh il faut que je demande à ma mère.

Rachel: Tu es obligée de venir en plus avec les filles on va faire les boutiques demain pour se trouver une robe !

Moi: Je demande ce soir et je vous redis ça !

Eva: Tu as intérêt de venir hein !

La sonnerie retentit, ce matin nous avons sport donc Eva, Hayden et moi nous nous dirigeâmes vers le gymnase. Avant que je ne rentre dans le vestiaire des filles Hayden me prit le bras et nous continuâmes d’avancer.

Hayden: Il faut qu’on aille une petite discution. Fais comme si tu ne te sens pas bien.

Moi: Hein comment ça ?

Nous arrivâmes devant le professeur de sport.

Hayden: Eleanor ne se sent pas bien, est ce que je peux l’emmener à l’infirmerie ?

Le prof: Oui c’est bon allez y.

Hayden: Merci.

Nous sortîmes de gymnase, puis Hayden m’entraîna derrière le gymnase où personne ne pouvait nous voir.

Hayden: ……. ?

Cliquez ici pour lire la suite !

Laisser un commentaire