[…]

Victor: Tu vas voir ce que c’est quand on me quitte.

Je l’avais vu  lever la main, il allait me redonner un coup mais quelqu’un l’en empêchait et le propulsait beaucoup plus loin. Puis cette personne s’agenouillait à côté de moi.

[…]

.: Rien de cassé ?

Moi: Huum je ne crois pas..

Cette personne m’aidait à me relever, mais en fait j’avais horriblement mal aux côtes.. Un cri m’avait échappé quand je m’étais relevée.

Moi: Je crois que j’ai parlé un peu trop vite…

Je ne voyais pas qui était à mes côtés mais je voyais très bien Victor revenir vers nous.

Victor: Oh t’as un problème ?

.: C’est toi mon problème, dégage et laisse Eleanor tranquille.

Victor: T’es qui pour me donner des ordres ?

Cette voix je la connaissais mais je n’arrivais pas à me souvenir.. en tout cas c’était un homme aucun doute la dessus ! Il s’approchait de Victor et se postait juste devant lui. Je ne savais pas ce qu’il lui avait fait ou montré mais le visage de Victor s’était décomposé..

Victor: P*tain t’es quoi mec ?

Il avait l’air effrayé, chose que je n’avais jamais vus sur lui.

.: Tu vas laisser Eleanor, tu ne lui fera plus aucun mal, tu ne t’approchera plus d’elle et tu vas oublier ce que tu as vus de moi.

Victor: Je vais laisser Eleanor, ne lui fera plus aucun mal, et je ne m’approcherais plus d’elle, je ne sais pas qui tu es.

.: Très bien, maintenant casse toi.

J’avais tout de suite compris qui c’était après ça…

Victor était parti en courant dans le sens inverse de nous.

Moi: C’est toi Aaron ?

.: Qui veux tu que ce soit d’autre ?

Moi: Mais qu’est ce que tu fais ici ?

Aaron: J’avais faim tu vois et comme mon cousin n’est pas avec toi pour te protéger j’en ai profité et  je t’ai vue t’enfuir et venir ici, j’attendais le bon moment mais l’autre débile est intervenu.

Moi: Mais comment tu m’as retrouvée ?

Aaron: C’est pas compliqué hein, il suffit d’un peu d’hypnose avec ton frangin !

Moi: T’es sérieux ?

Aaron: Au lieu de t’énerver et de me crier dessus tu pourrais me remercier de t’avoir sauvé  la vie..encore une fois !

Moi: Oui, merci. Mais tu ne devrais pas être là, mon père manigance quelque chose et il faut que je trouve quoi.

Aaron: C’est peut être en rapport avec moi qui sait !

Moi: Je ne sais pas, et j’aimerais rentrer.

J’avais fais un pas mais impossible d’aller plus loin mes côtes me faisaient trop mal.

Aaron: Tu as mal quelque part ?

Moi: Je crois que j’ai une côte cassée..

Aaron: Je vais regarder ça une fois dans ta chambre.

Moi: NON !

Aaron: Quoi non ?

Moi: Si mon père te voit il voudra te tuer..

Aaron: Je suis plus fort que tu ne le crois !

Moi: …

Aaron: Attends madame tient à moi !

Moi: Je n’ai jamais dit ça.

Aaron: Si tu n’en n’avais rien à faire de moi tu n’aurais pas réagi comme ça et puis si je meurs tu n’auras plus un vampire qui boit ton sang !

Moi: Ah bah ça change tout alors tu peux venir !

Je lui avais mis un coup dans l’épaule !

Aaron: Mais je sais me défendre et ton père risque plus d’y rester que moi !

Moi: C’est toujours mon père même s’il ne m’aime plus, alors ne lui fais pas de mal.

Aaron: Promis, allez  je te raccompagne !

Nous allions repartir mais je vis deux personnes courir vers nous, ça ne pouvait être que Clara et Enzo. Une fois proches de nous je les reconnus de suite.

Enzo: Elé qu’est ce qui s’est passé ?

Clara: Pourquoi tu nous a envoyé ce message ?

Je leur avais expliqué ce qui venait de se passer, bien sûr  sans préciser ce que Aaron avait fait.

Clara: Et lui ? C’est le beau gosse de la photo ?

Ils sont peut-être cousins mais je ne trouvais pas qu’ils se ressemblaient mais bon on pouvait mettre ça sur le dos de l’éclairage !

Moi: Non, je vous présente Aaron, c’est  son cousin.

Clara: Moi c’est Clara et je suis libre comme l’air !

Moi: Clara !

Clara: Bah quoi, qui ne tente rien n’a rien !

Aaron: Il n’y a pas de mal Elé, t’inquiète pas !

Enzo: Alors là, tu as le droit de l’appeler Elé et elle ne dit rien ?! Chapeau !

Aaron: Pourquoi ça ?

Enzo: Il n’y a que son frère et sa mère qui ont le droit, nous on le fait pour l’embêter !

Moi: Oui bon, merci d’être venu, je suis désolée de vous avoir fait peur pour rien..

Clara: Mais non t’inquiète pas tu es notre meilleure amie c’est normal et puis si ce charmant jeune homme n’était pas intervenu tu serais encore dans les griffes de l’autre…

Moi: C’est vrai.. Merci vraiment d’être là pour moi !

Ils étaient repartis avant nous, Aaron me fixait du regard.

Il m’avait prise par la suite par la taille et nous étions en deux trois mouvement dans ma chambre. Il me déposait délicatement sur mon lit pour ne pas que je souffre encore plus, au fond il n’avait pas que des mauvais côtés, il pouvait aussi être attentionné et prendre soin  des autres, de moi. Il me regardait et il commençait à mettre sa main sur le bas de mon t-shirt.

Aaron: Je peux ?

Moi: Pour quoi faire ?

Aaron: Je ne vais pas te faire de mal Elé, si j’avais voulu je l’aurais fait plus tôt  !

 »Elé » ça me rappelait  mon frère, c’était toujours lui qui m’appelait comme ça d’habitude.

Aaron: Je veux juste voir l’état de tes côtes.

Moi: Alors c’est d’accord.

Il soulevait mon haut (bien sûr ma poitrine était toujours dissimulée sous le t-shirt), ensuite il passait doucement sa main sur mes côtes, ses mains étaient chaudes, tellement chaudes que j’avais une sensation de brûlure quand il passait celles-ci sur mon corps. Je ne m’étais pas rendu compte mais je le fixais du regard dans ses moindre gestes.

Aaron: Ferme la bouche tu vas baver !

Moi: Hein quoi ?

Aaron: J’ai bien vu comment tu regardais mon si beau corps !

Moi: Pff c’est même pas vrai ! En plus t’es moche !

Aaron: Ah ouais je suis moche ? Moi je suis moche ? Et bien le moche il va te laisser avec tes côtes cassées alors !

Moi: Quoi ? Non s’il te plaît Aaron…

Aaron: Si tu ne veux plus avoir mal il faut que je te fasse boire mon sang pour guérir mais fais  attention, s’il t’arrive quelque chose alors que tu as du sang de vampire dans le sang tu en deviendra un.

Moi: Oui je sais..

Il mordit dans son poignet et me le présenta.

Aaron: Dépêche toi avant que je ne cicatrise !

Je pris son poignet dans mes mains et bus son sang, cela avait un goût de fer, ce n’était vraiment pas bon. Mais grâce à ça mes côtes s’étaient bien replacées.

Moi: Victor ne va plus jamais revenir ?

Aaron: Plus jamais, je te le promet.

Je lui avais répondu d’un sourire et m’étais  allongée sous ma couette, puis Aaron lui était venu s’allonger à côté de moi.

Moi: Tu vas faire quoi de moi ?

Aaron: Pour l’instant je ne sais pas, il paraît que la nuit porte conseil alors je vais y réfléchir !

Je n’avais pas répondu, je tombais de sommeil mais juste avant de m’endormir j’avais senti qu’il me caressait la joue et m’avait chuchoté ces mots  »Pour l’instant je vais te protéger de ton père ».

Mercredi 29 Décembre _ 11h

Je me réveillais doucement et en ouvrant les yeux je vis Aaron qui me regardait avec un sourire aux lèvres.

Aaron: Bien dormi  ?

Moi: Hum, tu es resté ici toute la nuit ?

Aaron: Non, ton père est entré dans ta chambre cette nuit j’ai du m’éclipser et j’ai fait un petit tour.

Moi: Et là mon père est encore ici ?

Aaron: Non, il a du partir travailler.

Moi: Et toi tu as réfléchi ?

Aaron: Dis tu n’en a pas marre de poser des questions dès le réveil ?

Moi: Mais..

Aaron: Je suis sûr que tu as faim !

Moi: Un peu oui !

Nous descendîmes pour déjeuner et par la suite j’étais montée prendre une douche. Je sortis de la salle de bain avec une serviette autour de moi. Je sursautais en entrant dans ma chambre..

Moi: Pourquoi tu es toujours là quand je sors de la douche ?

Aaron: Peut-être parce que j’aime bien te voir dans cette tenue !

Je lui avais balancé le t-shirt que j’avais dans les mains en pleine tête.

Moi: Sors d’ici !

Il avait un grand sourire au lèvre et il avait gardé mon t-shirt.

Moi: Range tes dents !

Aaron: Je garde ton haut en tout cas !

Je fermais vite la porte pour me changer, une fois habillée j’allais allumer mon portable quand j’entendis un gros bruit au rez de chaussée. Je descendis en trombe les escalier et je vis Aaron allongé par terre, je me précipitai vers lui et m’agenouillais pour prendre son pouls, rien, plus rien, comment cela pouvait être possible ? C’était un vampire, il ne pouvait pas mourir. J’allais me redresser mais……..

Je me réveillais, j’avais un gros mal de tête horrible… J’ouvris enfin les yeux, j’étais dans une pièce sombre, je ne voyais pas grand chose. J’essayais tant bien que mal de reconnaître le lieu mais impossible, de plus c’était le gros trou noir, je ne me souvenais pas de ce qui s’était passé..

J’entendis un gémissement de douleur à côté de moi. Quand j’avais enfin réussi à me positionner pour tourner la tête je vis Aaron, lui aussi attaché mais ses cordes étaient différentes des miennes.

Moi: Aaron tu vas bien ?

Aaron: Pas trop..

Moi: Qu’est ce qui s’est passé ? Qu’est ce qu’on fait ici ?

Aaron: Je ne sais pas ce qu’on fait ici mais c’est ton père qui est derrière tout ça… Quand je suis descendu il m’a pris au dépourvu et m’a brisé la nuque après c’est le trou noir jusqu’à maintenant.

Moi: Mais pourquoi il aurait fait ça ? Et moi pourquoi il m’a assommée ou je ne sais quoi aussi ?

Aaron: Tu te doutais de quelque chose à propos de ton père et bien tu avais raison !

Moi: Comment on va faire pour sortir ?

Aaron: Je suis beaucoup trop affaibli je ne pourrais pas me détacher et nous délivrer..

Moi: Je peux faire quelque chose moi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.