Une histoire préméditée : Chapitre 142

Deux heures que nous sommes là. Dans le sable, à profiter de la brise marine. Nous avons longé le port, sans vraiment parler. Des enfants faisaient du vélo, tandis que d’autres étaient en rollers ou bien qu’ils jouaient au ballon. Ah, l’enfance… Le moment où tu ne sais pas ce que te réserves la vie, où tu te préoccupes de bien apprendre tes verbes et de ne surtout pas rater le dernier épisode de Barbapapa, sinon… Ça serait dramatique ! Non je rigole… C’est vraiment important de regarder Barbapapa. Prenez exemple sur ses petits ! Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 141

Point de vue de Chérine :

Un mois suite à l’enterrement de Logan a passé et je dois avouer que sans la bande, je ne gérerais pas aussi bien, je me trouve fragile psychologiquement avec tout ce qu’il se passe et ce qu’il s’est passé dans ma vie. Quoi de plus normal, me diriez-vous ?
La mère de Vincent lui a fait un avancement. Il travaille maintenant à la salle de sport et il a aménagé dans son studio, même si après le boulot, il est constamment chez sa mère pour ne pas laisser Adriana seule, c’est très dur pour elle, elle ne s’en sort pas. Elle traîne beaucoup avec Noah d’ailleurs. C’était les deux personnes les plus proches de Logan, ils se comprennent mutuellement et je trouve que ça leur fait du bien de se côtoyer. Vincent rentre tard le soir, pour partir travailler tôt le lendemain. Moi, je ne fais pas grand-choses… Je squatte son appartement qui est en centre-ville, c’est bien plus pratique que d’être à la campagne, même si mon cheval me manque et que mon grand-père s’en occupe pour moi. Ce soir, nous avons prévue de se faire une soirée en amoureux, histoire de se retrouver. Puis, je crois que nous devrions parler.
Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 140

Point de vue de Vincent :

On est tous là. Vêtu de noir, les idées sombres, le regard perdu, divaguant dans l’horizon ou la tête baissée, effondré à l’intérieur de soie, perdu entre mille et une pensée.
On est là pour lui dire au revoir, à défaut de comprendre. Nous devons le laisser-allez, car je suis intimement persuadé que c’est ce qu’il aurait voulu. Nous l’aimons trop pour le retenir, il doit partir et trouver la paix, il le mérite.
Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 139

Point de vue de Noah :

Vous avez déjà perdu un frère ? Vous avez déjà connu le sentiment d’être largué ? Prenez le temps et imaginez-vous perdre l’être le plus cher à votre cœur.
Dans cette nuit du quinze au seize juillet, j’ai perdu bien plus que mon meilleur ami. J’ai perdu mon frère. Le gars avec qui j’ai grandi. J’ai perdu ma famille.
Les souvenirs défilent dans ma tête, je ressasse sans cesse nos bons, comme nos mauvais moments. Je me rappelle d’une journée magnifique que nous avions passé le premier avril. C’était un bon gars si vous saviez… Un gars mal dans sa peau, avec un putain de vécu. Un gars attachant, à qui la vie n’a pas toujours sourit. Il en a connu des galères ouais… Il était fort. Bien plus fort que ce que je suis. Un gars sans réel famille, quelqu’un de droit, de loyal, un mec bien. Quelqu’un qui était là pour les autres avant de l’être pour lui-même, il se délaissait pas mal ouais… C’était un bon gars j’vous dis !
Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 137

Point de vue de Chérine :

Partie.
Il est parti.
Dites-moi que c’est faux,
Faites taire mes maux.
Dites-moi qu’il n’a pas souffert.
Dites-moi qu’il n’ira pas en enfer.
« C’était un bon gars vous savez !
Alors, dites-moi pourquoi la mort la emportée ?
Il avait une famille, des amis, une copine.
Il était intelligent, loyale, respectueux, un peu déprimé sur les bords.
C’était un frère, un véritable ami, un confident, quelqu’un sur qui on pouvait compter.
Dites-moi qui sera là pour moi, pour me rassurer ? Qui sera là pour m’aider à gérer mes conflits et mes peurs ? Qui sera là pour m’aider à parler de mes craintes sans l’être que j’aime ? Qui sera là à par lui ? Et lui, où est-il à présent ? »
Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 136

Point de vue Vincent :

00h16.

Toutes la bande arrive chez Lula, sa baraque est déjà bondé de monde, mais l’ambiance n’a pas encore décollé.

« Chérine- Je reviens, je vais au toilette !
Moi- Ok, je compte sur toi pour ne pas boire… »

Chérine ne tolère pas sa grossesse et je crains qu’elle ne la tolère jamais. Après tout, je ne peux pas la forcer, ce serait son choix. Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 135

Point de vue de Chérine :

Elles nous manquent déjà beaucoup, même si elles sont parties qu’avant hier. Nous avons bien reçu leur message d’arriver, elles nous ont dit qu’elles nous enverraient plein de photos du mariage, en échange de celle de nous deux et du bébé… Mais je ne sais pas. Je n’ai toujours pas vue de gynéco, j’ai assisté à aucun cours sur la préparation à l’accouchement, rien, nada. Je ne suis même pas sûr d’accoucher sans césarienne alors à quoi bon ? Eh puis, j’ai vu sûr internet que je n’étais pas obligée de consulter, mais que c’était dangereux. Mais je m’en fous non ? Je n’en veux pas.
Heureusement, si j’ai bien réussi une chose dans ma vie c’est le bac. Nous avons eu les résultats hier, je pensais tellement l’avoir foiré ! Un énorme soulagement pour moi ! Vincent aussi l’a eu. Mais Alexia la loupé. Elle redouble sa terminale.
Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 134

Point de vue de Vincent :

On avait rendez-vous avec les jumelles aujourd’hui à la boutique de mariage, mais Chérine et moi avons convenu de leur dire au dernier moment que nous les attendons à l’aéroport. Ça doit faire vingt minutes que nous attendons et on vient de recevoir un message, elles ont débarqué ! Elles sont là ! À Paris !
Je les cherche du regard…

« Chérine- Elles sont là !!! » Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 133

Point de vue de Chérine :

Deux semaines ont passés lorsque nous avons annoncé à la mère de Vincent et à mon grand-père que j’étais enceinte. Pour ce qui est de ma mère, Estelle et Anthony, ils ont été jugés hier et ont pris trente ans, avec remise de peine. Lors du jugement, nous avons appris qu’une enquête était déjà en cours, qu’il était fiché et suspecté pour le meurtre de mon propre père. Lors du jugement, ma mère a avouée avoir engagée quelqu’un pour tuer son mari et récupérer la maison, l’argent… Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 132

Point de vue de Vincent :

J’ai fini par calmer Chérine après plus de trois heures. Je n’arrive pas à réaliser qu’elle puisse déjà être à sept mois de grossesse. Je ne comprends pas.

« Chérine- Je ne comprends pas là… Je te jure, sept mois, comment je n’ai pas pu le voir ?
Moi- Je ne sais pas…
Chérine- Ça remonte à quand ça ?
Moi- Fin décembre à peu près juste… Au moment de l’enlèvement. » Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 131

Point de vue de Chérine :

Vincent a insisté pour que je prenne rendez-vous chez un gynécologue pour avant toute chose s’assurer de mon état et de celui du… Bébé. C’est bizarre de se dire que je porte en moi, quelqu’un. Un être vivant que j’anime. Et puis, je me sens vraiment soutenue grâce à Vincent. Il s’est emporté au début, mais au final il a été génial ! Il a su m’apporter le soutien dont j’avais besoin et ça, je ne pourrais jamais assez le remercier, comme tout ce qu’il a déjà pu faire pour moi. Je lui ai dit que Logan est au courant, il ne m’en a pas voulu, il a compris. Mais il m’a dit de le garder pour moi pour le moment, ça pourrait dégénérer s’il venait à y avoir une fuite d’un quelconque moyen. Les informations tournent vite, ne l’oublions pas ! Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 129

Point de vue de Chérine :

Je ne suis pas allée au rendez-vous du gynécologue, j’avais bien trop peur de ce qu’il pourrait me dire. Je n’ai pas parlé à Vincent et je ne suis pas allée en cours. En fait, je me suis isolée, me confrontant à mes pensées. Que faire ?
Et j’ai beau réfléchir, je ne sais pas.
Comment le lui dire ?
Je ne sais pas non plus.
De plus une date va être fixé pour le jugement de ma mère et des deux autres et rien qu’à l’idée d’être confronté à eux, je pourrais me faire pipi dessus, ça me terrifie.

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 126

*Point de vue de Vincent*

Deux bon mois on fini par passer. Emy et les autres on comme « disparus » depuis cette fameuse histoire en Bretagne, c’est angoissant quand on y pense, mais ce n’est pas comme si on y pensait souvent. Le bac approche à toute vitesse et même si j’ai bien rattrapé les cours, je ne pense pas être encore au point. Et Chérine non plus. D’ailleurs madame n’a pas été chez le médecin, mais elle ne boit plus. Je crois que cette histoire lui a suffit, ou alors c’est juste qu’elle préfère prendre ses précautions avec le bac qui approche, après tout on aura tout l’été pour se défouler ! Ah les vacances…

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 125

*Point de vue de Vincent*

Je me retourne en entendant la porte s’ouvrir, c’est Chérine.

« Chérine- Mais Vincent qu’est-ce qu’il y a ? Dit-elle surprise de voir dans un tel état.
Moi- Ce qu’il y a ? Putain je me suis inquiété comme un dingue pour toi quand j’ai appris que ta mère avait réussi à rejoindre la France et j’apprends quoi ?! Que tu as bu, que tu t’envois en l’air derrière mon dos ! Mais t’es qu’une salope en faite ! »

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 124

Point de vue de Vincent :

Le réveil à fini par sonner, je me réveille en sursaut. J’ai complètement oublié d’enlever les réveils, Alexia dort paisiblement à côté de moi. Je n’ai pas envie de me lever, je repense à pleins de choses. Ce que m’a dit ma sœur surtout. Ça m’a fait mal ce qu’elle m’a dit et je crois que j’ai beaucoup de mal à accepter qu’elle grandisse étant donné que moi-même je n’ai pas envie de grandir. J’ai peur des responsabilités.

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 122

*Point de vu de Vincent*

Quasiment deux semaines ont passé. Et aujourd’hui devinez quoi ? On est le premier avril ! Et je compte bien le fêter comme il se doit !
Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec la bande. J’ai toujours pas reparler à Alexia d’ailleurs, elle me fuit. Et j’ai beau la comprendre, ça me fais du mal au fond. J’ai pas envie que tous pourrisse comme ça.

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 103

*Point de vue de Vincent*

« Chérine- Qu’est-ce que tu faisais quand je me suis réveillée ?
Moi- Je voulais justement t’en parler. Je suis entrain d’élaborer un plan.
Chérine- Un plan ? Non mais t’es sérieux là ?! Vincent, on est deux ! Ils sont trois ! Et j’en viens même à me demander si tout le monde n’était pas dans le coup ! On ne peut rien faire à part attendre ! Je suis désolée, mais c’est la réalité.

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 102

*Point de vue de Vincent*

Chérine a finit par s’endormir dans mes bras, exténuée.
Elle m’a fait tellement de la peine… Ça m’a rendu tellement mal de la voir dans un tel état. Au plus elle disait mon prénom, au plus mon cœur se serrait, au plus elle pleurait, au plus j’avais envie d’arranger la situation, mais la réalité étant que nous ne pouvons rien faire. Quoique ça, ce n’est pas sûr… Je dois absolument faire quelque chose.

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 101

*Point de vue de Chérine*

Avez-vous déjà connue cette sensation de tête qui va exploser ? Vous ne savez pas quand, vous ne savez pas pourquoi, mais vous avez mal. Très mal. Comme si que vous aviez bu des litres et des litres de vin rouge. Et bien, c’est exactement ce qui m’arrive.
J’ai les pensées brouillées. Comme si que je n’arrivais pas à me rappeler. C’est vrai ça… Qu’est-ce qu’il c’est passé dernièrement ? J’en ai aucun souvenirs…

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 99

*Point de vue de Vincent*

Anthony m’enlève le foulard que j’ai autour des yeux. Je vois flou, j’ai les yeux qui piquent ! Je force sur ma vue et arrive enfin à distinguer les choses de plus en plus nettement. On est dans une petite pièce, éclairé qui semble être humide, sûrement un sous-sol. Puis il y a la mère de Chérine, Anthony et Chérine justement… J’y pige plus rien. Je suis terrifié, mais bizarrement j’arrive à être un peu plus serein et j’arrive étonnamment à gérer mes émotions.

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 96

*Point de vue de Vincent*

Quelques jours ont passé… Je ne pourrais pas dire combien, le temps me semble durée une éternité. Je n’arrive plus à connaître sa valeur… Ou peut-être bien qu’il n’en n’a jamais eu, qui sait ?
Une chose est sûre, je ne comprends pas ce que je fais là. Je ne comprends pas cet enlèvement. Pourquoi moi ? Pourquoi Chérine ? Qu’à-t-on fait ?

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 95

*Point de vue de Vincent*

J’ai l’impression que cela fait une éternité que je suis là, enfermé, cloîtré, ligoté, piégé comme un rat. Quand j’y repense, je me dis que Chérine avait raison… Je suis impuissant face à ce qu’il se passe en ce moment présent. Qu’est-ce qui se passe d’ailleurs ? Je ne comprends pas. Je ne me rappelle de rien, mise à part une abominable odeur forte.

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 94

*Point de vue de Chérine*

Je sens sa présence. Une présence que je ne connais pas, mais qui ne m’est pas inconnue. C’est celle d’un homme…
Un homme qui tourne autour de la chaise à laquelle je suis attachée. J’ai peur. J’ai conscience de ce qui se passe… Un enlèvement… J’avais raison depuis le début… Mais j’étais pourtant persuadée être observée par ma mère… Ou soit je psychotais juste. Après tout, qui me voudrait du mal hormis ma mère ? Personne. Enfin, je crois.

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 92

*Point de vue de Chérine*

[…]

Une odeur âcre me râcle la gorge. Je tousse, le son de ma voix enrouée raisonne. J’essaie d’ouvrir les yeux, de voir quelque chose, mais rien. Rien du tout ! Qu’est-ce qui se passe ? Je lutte pour combattre les effets de l’alcool et de la drogue que j’ai pris au réveillon. Oui je me rappelle avoir couché avec Vincent, puis avoir fumé avec Mattew et après que Vincent c’était réveillé, on s’est tous préparé et on a commencé à fêter le réveillon. Vers vingt-deux heures quoi. Je ne me rappelle de rien d’autre…

Lire la suite

Une histoire préméditée : Chapitre 91

* POINT DE VUE DE CHÉRINE *

J’ouvre les yeux. Vincent dort encore… Je lève les yeux en l’air, il doit être dix heures du matin… Je suis crevée ! Je relève ma tête du torse de Vincent tout doucement pour ne pas le réveiller. Je défais le drap et sors du lit, a pas de loup. J’attrape mon téléphone portable qui ne me sert qu’à avoir l’heure puisque je suis à la Réunion. Treize heures ! Oh mon dieu, je n’ai même pas vu le temps passer ! J’enfile le premier truc qui me passe sous la main : c’est-à-dire un sweater à Vincent et un bas de jogging qui m’appartient. Je sors de la chambre sans réveiller Vincent et descends dans le salon.

Lire la suite